Coupe du monde de rugby 2023 - Jacques Nienaber : "Handré Pollard a coché toutes les cases"

Par Simon Valzer
  • Jacques Nienaber s'est satisfait du match d'Handré Pollard face au Tonga.
    Jacques Nienaber s'est satisfait du match d'Handré Pollard face au Tonga. PA Images / Icon Sport
Publié le
Partager :

Satisfait d’avoir remporté une victoire bonifiée contre les Tonga, le sélectionneur sud-africain Jacques Nienaber s’est aussi félicité du retour de son ouvreur Handré Pollard.

Qu’avez-vous pensé de la prestation de Handré Pollard ?

Handré n’avait joué que 30 minutes à un niveau inférieur à celui d’une telle compétition. Aujourd’hui, il a pu jouer 50 minutes contre une solide équipe des Tonga, une équipe qui a progressé au fil de la compétition et qui a pu rivaliser avec une équipe du Tier 1 avec des joueurs d’expérience, et il a tenu. C’est une bonne chose. Il va continuer de progresser. Il a fait un match solide. Il a été bon sur les courses avec ballon, défensivement il a été présent aussi. Au pied, il a été bon. Sur les fondamentaux, il a vraiment coché toutes les cases.

Quid du contenu du match ?

Sur les vingt premières minutes, les Tonga sont beaucoup entrés dans nos 22 mètres. Sur le point de vue défensif, je ne prends pas mal le fait d’avoir pris trois essais. Bien sûr, on évalue l’efficacité d’une défense au nombre d’essais encaissés mais cela ne reflète pas toute la réalité. La défense, c’est surtout une question d’attitude. Surtout contre une équipe des Tonga en progression à chaque match, et on a su les contrarier défensivement. Nous, il fallait qu’on sécurise la victoire puis le bonus et ensuite qu’on mette un maximum de points. Il fallait trouver le juste milieu.

Vous allez maintenant passer deux semaines sans jouer, cela vous gêne ?

Le point positif, c’est qu’on a déjà vécu ça en 2019. On avait fini la poule assez tôt et on avait eu une douzaine de jours avant le quart contre le Japon. Cela avait bien marché pour nous à l’époque. On va se reposer deux ou trois jours et ensuite on va se préparer en fonction de l’issue de la poule. La poule de la France ne sera terminée que vendredi et nous, on connaîtra notre place que samedi. Là, on va laisser les mecs couper un peu avant de se concentrer sur ce qu’on peut améliorer de notre côté. Seulement ensuite on se concentrera sur l’adversaire.

C’est la première fois que vous encaissez trois essais dans la compétition, cela vous inquiète ?

Les Tonga ont bien joué. C’est une bonne équipe qui a le talent pour créer des occasions d’essai à partir de rien. Beaucoup ont joué pour la Nouvelle-Zélande ou l’Australie avant. Ce soir, on l’a encore vu, ils ont fait parler leur magie. Encaisser des essais, ce n’est pas forcément lié à quelque chose qu’on a mal fait. On ne peut pas tout contrôler sur le terrain. Si on avait pris des essais à cause de notre attitude ou du système de jeu, oui on pourrait le travailler mais ce soir, on a pris des essais qui étaient juste très beaux.

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
chtibigor Il y a 4 mois Le 02/10/2023 à 10:38

Les SudAf sont vraiment les rois de l'intox. Ce n'est pas demain qu'ils diront quelque chose de sincère. Déjà, ils communiquent à coups de petites lumières rouges ou oranges depuis les tribunes. Si on décode les propos du coach, on comprend que HPollard a un peu rassuré ses collègues, mais au vu du match, il n'est jamais allé au contact des Tongiens pour se préserver. C'est impensable d'envisager ça contre une grosse équipe. Même Sexton va au carton cette année, et ça lui réussit. A l'ouverture pour les SudAf, ils sont obligés de commencer avec Libbok et terminer avec Pollard, selon le scénario; mais en tout cas, mettre 7 avants sur le banc n'est plus possible.