Coupe du monde de rugby 2023 / XV de France : "Le racisme n'a pas sa place dans le rugby" : World Rugby réagit à la polémique Chalureau

  • Bastien Chalureau aux côtés de ses coéquipiers français, à cinq jours du Mondial.
    Bastien Chalureau aux côtés de ses coéquipiers français, à cinq jours du Mondial. Abaca / Icon Sport - Abaca / Icon Sport
Publié le
Partager :

World Rugby a pris la parole ce lundi midi sur l'affaire Bastien Chalureau, estimant que "le racisme n'a pas sa place dans le rugby". Alan Gilpin, le directeur général de la fédération internationale, s'est exprimé ce lundi midi.

L'affaire Chalureau prend une tournure mondiale. Après les tweets des députés Insoumis, ou la réaction de Thierry Dusautoir, World Rugby a également réagi ce lundi, par l'intermédiaire d'Alan Gilpin. Le directeur général de la fédération internationale estime que "le racisme n'a pas sa place dans le rugby. "En France, il existe un principe judiciaire, qui est celui de la présomption d'innocence, que nous devons respecter".

Ce lundi, le président de la République Emmanuel Macron a rendu visite aux Tricolores, leur demandant de croire en leurs chances en vue de cette Coupe du monde. Son discours \ud83d\udc47https://t.co/vfwmUw30IV

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) September 4, 2023

World Rugby insiste surtout sur la nécessité de justice dans cette affaire. Sélectionné pour remplacer Paul Willemse, forfait, Bastien Chalureau a été condamné en 2020 à six mois de prison avec sursis pour des "faits de violence avec la circonstance que ces derniers ont été commis en raison de la race ou de l'ethnie de la victime". Le Montpelliérain a ensuite fait appel de cette décision et reste présumé innocent. 

Dupont et Galthié au soutien de Chalureau

Ce dimanche, Fabien Galthié et Antoine Dupont ont eux aussi pris la parole, pour leur première conférence de presse du Mondial. Le capitaine des Bleus a d'ailleurs pris la défense de son coéquipier. "On était au courant de cette affaire, d’ailleurs encore en instruction. Avec nous, Bastien a toujours été exemplaire en dehors et sur le terrain. Il remplit parfaitement son rôle" avant que son sélectionneur ajoute : "Bastien nous a informés de cette affaire. Il nie les faits, une procédure est en cours. On n'a rien minimisé cela fait un an qu'il est avec nous. Avant de sélectionner un joueur on essaie de le connaître, on partage avec lui notre façon de vivre."

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (4)
Lynette Il y a 6 mois Le 04/09/2023 à 17:54

Sur fond d'alcool, voir de provocation à la sortie d'une boîte de nuit, les victimes présumées ont dû prendre une vraie branlée et accusent Chalureau de propos racistes; lui seul détient la vérité de ses propos!

jaja38 Il y a 6 mois Le 04/09/2023 à 16:50

On a viré Haouas pour son agression .... mais on va chercher Chalureau pour une agression ... 2 poids 2 mesures ... ou quand s'arrange avec les agressions quand on est dos au mur lol

Lechim Il y a 6 mois Le 04/09/2023 à 17:13

Les 2 cas ne sont pas comparable. Haouas est un récidiviste et a été jugé. Chalureau a fait appel, en attendant, ya la présomption d'innocence!

Alain19400 Il y a 6 mois Le 04/09/2023 à 17:16

L'agression est un peut différente entre les deux cas entre tabassé sa femme un braquage et une bagarre d'un homme contre deux autres non? d'ailleurs que c'est il dit et passé exactement dans le parking