XV de France - Charles Ollivon : "Pour être prêt le 8 septembre, il faut en passer par là"

  • Charles Ollivon a été impérial face à l'Ecosse.
    Charles Ollivon a été impérial face à l'Ecosse. Icon Sport - Icon Sport
Publié le
Partager :

Omniprésent pour sa première sortie estivale, le troisième ligne Charles Ollivon est apparu plutôt fringant lors de la victoire du XV de France face à l’Ecosse ce samedi (30-27). Mais, si l’ensemble de l’équipe a aussi connu des trous d’air physiques, lui se veut lucide et rassurant pour la suite.

Sentez-vous, après ce match, que vous êtes prêts physiquement ?

Non, je ne pense pas. Nous ne sommes pas au même niveau de préparation que les Ecossais. Ils ont quelques semaines d’avance sur nous. Nous sommes encore en développement, donc c’est important de parler de la préparation pour analyser le match. On fait des rencontres de préparation pour connaître ce genre de trous d’air et pour être prêt le 8 septembre. Pour l’être, il faut en passer par là, pour prendre des repères, pour travailler physiquement. Il faut, à certains moments, être dans le dur pour évacuer toutes les semaines de physique. Cela fait partie de notre chemin.

Quelles étaient vos sensations à titre personnel ?

Au début, c’était un peu dur. Et 80 minutes, ce n’est pas facile. Mais, encore une fois, on le savait. C’était un match de reprise après une intersaison. Donc je ne suis pas tellement surpris. Il fallait s’accrocher, surtout pour ceux qui ont fait 80 minutes. On l’a fait, on a tout donné et il faut récupérer maintenant pour passer à la suite. On avance.

On vous a pourtant trouvé particulièrement actif sur cette rencontre…

Oui, je me suis globalement bien senti. On a beaucoup travaillé à l’intersaison avec Thibault (Giroud, NDLR) et le secteur de la performance. Ce n’est pas encore le plus confortable possible, c’était mon premier match depuis un moment. Il faut donc que ça revienne sur les jambes, sur le cardio. Mais je me suis senti bien.

Et suffisamment lucide pour contrer une touche décisive à la fin ?

Oui, il fallait la prendre celle-là, parce qu’on commençait à beaucoup reculer. C’était difficile, il fallait aller la chercher. Mais ce n’est pas moi, c’est le boulot de tout le monde. Le lift a aussi été important.

Florian Verhaeghe a récupéré une touche très importante aussi, quelques minutes avant…

Sur une touche défensive comme ça, la communication n’est pas simple au bout de 80 minutes, surtout sur un match de reprise. On se parle un peu comme on peut. Mais, malgré tout, les informations sont passées. Il y a eu de l’analyse et du travail dans la semaine avec Karim (Ghezal, NDLR). Nous étions bien connectés pour attraper ces deux touches qui étaient importantes pour aider l’équipe, même si on en a perdues d’autres.

Est-ce rassurant de gagner, avec ce scénario un peu fou ?

On a gagné. Ce qu’on veut, c’est gagner des matchs. On l’a fait, même si cela n’a pas été facile. On a connu des trous d’air, on s’est fait reprendre mais on est venu chercher la gagne. Ce n’est pas rien. Sur la scène internationale, il n’y a jamais de match facile ou tranquille. C’est très compact, dense, dur. C’est donc une victoire contre une belle équipe d’Ecosse. On veut aller plus loin mais on a gagné. On ne peut pas sauter de joie, car c’est un match de préparation, mais on avait vraiment besoin de passer par là.

La bonne nouvelle n’est-elle pas, malgré un match inconstant, de se servir de la moindre opportunité pour marquer, comme sur votre essai après une touche rapidement jouée ?

Ces ballons de transition, c’est le rugby. On peut parler de la touche, de la mêlée, des lancements mais il y a beaucoup de ballons de transition. Il y en a peut-être plus que de ballons sur phases statiques. C’est quelque chose qui se travaille mais c’est du vrai rugby… On joue les espaces, on met les jambes et en-avant ! C’est plaisant de jouer dans le désordre. C’est un jeu qu’on affectionne et c’est bien qu’on puisse analyser ces situations car on les retrouve souvent dans un match.

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (2)
Holedrop Il y a 6 mois Le 13/08/2023 à 12:33

Analyse mâture et lucide de Charles Ollivon.

picsaintloup Il y a 6 mois Le 13/08/2023 à 12:31

Quel magnifique joueur ! mille respect au grand Charles