• Finn Russell a coûté de nombreux points à ses partenaires
    Finn Russell a coûté de nombreux points à ses partenaires Icon Sport - Loic Baratoux

Top 14 - Paul Graou en dynamiteur, Finn Russell crucifie les siens : le baromètre de Racing-Toulouse

Par Raphaël Plancheron-Herault
Le | Mis à jour

TOP 14 - Ce dimanche, le Stade toulousain a frappé un nouveau grand coup en s'imposant sur la pelouse du Racing. Un succès 35 à 39 dans le sillage d'un Paul Graou qui a joué tous les ballons et a mis à mal la défense francilienne. Du côté des locaux, Eddie Ben Arous a été en grande difficulté.

Les tops

Paul Graou

Le demi de mêlée n'en finit plus de gagner de la confiance. Après une prestation de grande classe face à la Section, Paul Graou a de nouveau fait parler tout son talent sur la pelouse francilienne. Dynamitant le jeu en permanence, il est à l'initiative sur le troisième essai toulousain, en jouant vite une pénalité derrière sa mêlée mais surtout sur le premier essai, lorsqu'il feinte toute la défense adverse pour servir sur un plateau à Peato Mauvaka. L'ancien d'Agen est aussi à la conclusion d'un essai de 100 mètres, au relais de Lebel et Mallia, qui ont su prendre à revers la défense du Racing.

\ud83c\udfc5 Toulouse résiste au retour du Racing et sort vainqueur d'un match très plaisant

Le film du match \ud83d\udc49 https://t.co/eDFslUjl6Z pic.twitter.com/V6JGCYoJfd

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) March 5, 2023

Peato Mauvaka

L'international français est toujours aussi indispensable. De retour à son poste de talonneur, il a réalisé 56 minutes de grande classe. Auteur du premier essai, le joueur originaire de Wallis et Futuna a surtout été omniprésent dans le jeu. 7 courses ballon en main, plus haut total de son équipe avec Paul Graou, il a su faire des différences en permanence. Preuve de son importance, les Toulousains ont commencé à piocher lorsqu'il est sorti, remplacé par Guillaume Cramont.

Peato Mauvaka a inscrit le premier des cinq essais toulousains
Peato Mauvaka a inscrit le premier des cinq essais toulousains Icon Sport - Hugo Pfeiffer

Antoine Gibert

Laurent Travers peut regretter de ne pas l'avoir titularisé. Le demi de mêlée polyvalent a fait un bien fou à son équipe, mettant le Racing dans l'avancée. Il a mis du rythme derrière ses rucks afin de déstabiliser un Stade toulousain qui semblait avoir une classe d'écart. Surtout, il réussit une interception sur une passe de Juan Cruz Mallia qui lui permet de relancer totalement les siens dans un match indécis jusqu'au bout.

Les flops

Finn Russell

L'ouvreur écossais était dans un mauvais soir. Capable du meilleur comme du pire, le demi d'ouverture a coûté cher aux Franciliens sur la pelouse de la Paris-La Défense Arena. Avec trois échecs au pied, trois transformations, l'international rate six points qui auraient tout changé au regard du score final. Surtout, il tape une pénaltouche directement en ballon mort à trois minutes de la fin, alors que les siens rêvaient encore d'un formidable retour.

Eddie Ben Arous

Le pilier gauche francilien a été en très grande difficulté ce dimanche soir. Sanctionné à trois reprises, il écope d'un carton jaune très tôt dans la rencontre, pour une faute d'antijeu à quelques mètres de son en-but. Durant l'infériorité numérique, les Franciliens vont encaisser un essai transformé. En contrepartie, il est à créditer de cinq plaquages réussis en autant de tentés.

Joël Merkler

Le jeune pilier a fait son âge sur la pelouse du Racing. En difficulté pour tenir le rythme d'une rencontre qui s'est joué à mille à l'heure, l'international espagnol a été sanctionné à deux reprises. Dans le jeu courant, il a aussi été mis en difficulté avec un taux de 50% aux plaquages, dont deux ratés. Il est sorti avant même la fin de la première période.