• Bernard Laporte est sorti libre aux abords de 18 heures.
    Bernard Laporte est sorti libre aux abords de 18 heures. Icon Sport - Icon Sport

Faits divers - Garde à vue de Bernard Laporte : en cause, une donation datant de douze ans

Par Marc Duzan
Le | Mis à jour

Dans un communiqué, l'avocat fiscaliste Thierry Nesa, qui accompagnait Bernard Laporte en garde à vue cet après-midi en région parisienne, a assuré qu'aucune charge n'avait été retenue contre son client avant d'entrer plus au cœur du dossier. 

C'est par un communiqué que Thierry Nesa, l'avocat fiscaliste ayant accompagné Bernard Laporte lors de son audition cet après-midi a réagi à la garde à vue de son client, entendu en tant qu'associé pour une histoire de blanchiment et de fraude fiscale. "Thierry Nesa, avocat à la cour d’appel de Paris, conseil fiscal de Bernard Laporte qui l’a accompagné ce matin à une audition devant le Service d’Enquête Judiciaire des Finances, informe que Bernard Laporte et lui-même ont quitté les locaux de services de Police ce jour à 18h, qu’aucune charge n’a été retenue contre Bernard Laporte à ce stade, qu’il s’agirait d’une donation consentie il y a plus de 12 ans à un ancien rugbyman ami et associé de Bernard Laporte, donation qui n’aurait pas été régulièrement déclarée à l’administration fiscale." 

"Il est établi que Bernard Laporte n’a perçu aucune somme et ne se trouve impliqué qu’en qualité d’associé. Maître Thierry Nesa confirme que ni la Fédération Française de Rugby ni le Rugby en général ne peut être impacté par ce dossier privé." Selon nos informations, les deux autres rugbymen entendus par les policiers sont Denis Charvet et Jean-Pierre Rives, en affaires avec Laporte sur des casinos.