• Pascal Cotet avant le match de Bayonne à Pau, le 23 décembre dernier, soit après les faits qui lui sont reprochés.
    Pascal Cotet avant le match de Bayonne à Pau, le 23 décembre dernier, soit après les faits qui lui sont reprochés. Icon Sport - Pierre Costabadie

Faits divers - Pascal Cotet (Bayonne) jugé ce mercredi : tout ce qu'il faut savoir sur les faits et son procès

Le | Mis à jour

FAITS DIVERS - Ce mercredi 18 janvier, Pascal Cotet est convoqué par la justice dans le cadre d'une composition pénale. Le pilier de l'Aviron bayonnais est mis en cause dans une affaire de violences.

  • Les faits

Tout se serait passé le 3 décembre dernier. Pascal Cotet se trouvait à la sortie d'une boîte de nuit à Biarritz. Il aurait frappé assez violemment une femme de 25 ans au visage, un choc suffisant pour la faire chuter. Elle a indiqué qu'elle demandait au rugbyman d'arrêter d'importuner son amie. Son amie est celle qui a déposé plainte le 5 décembre à Paris (où elle est domiciliée) pour injures à caractère racial. "J'ai entendu "sale arabe". Je me suis retournée pour être bien sûre qu'il parlait de moi. Il était bourré. Il n'était pas du tout lucide et manquait de cohérence", témoignait dans les colonnes de Sud Ouest la jeune femme qui aurait subi des insultes une bonne partie de la soirée.

  • Le procès

Pascal Cotet est convoqué par le parquet de Bayonne pour une composition pénale. En raison de la faible gravité des faits, cette procédure alternative est appliquée. Elle permet d'éviter une comparution devant un tribunal et à la victime d'obtenir une réparation de son préjudice. Le pilier de l'Aviron bayonnais, qui a permis la composition pénale grâce à la reconnaissance des faits (du moins le coup) sera reçu par un délégué du procureur.

  • Ce qu'il encourt

Selon les informations de Sud Ouest, la victime demande un préjudice de 3000 euros. Au-delà de la réparation de ce préjudice, Pascal Cotet pourrait écoper d'une amende et/ou d'un stage de citoyenneté.

Quant à son club, il n'a pour l'heure pas sanctionné son joueur. Depuis les faits (début décembre) et leur révélation (mi-décembre), l'ancien Narbonnais a joué en championnat et en Challenge Cup. Peu avant Noël, l'Aviron bayonnais publiait un communiqué au sujet de son joueur : "L'Aviron bayonnais rappelle son engagement ferme contre toutes formes de violences, notamment celles faites aux femmes. Le club attend désormais les conclusions de l'enquête en cours et ne manquera pas d'y donner toute suite qu'il conviendrait."

COMMUNIQUE DE PRESSE OFFICIEL pic.twitter.com/mkwzSsqewn

— Aviron Bayonnais (@avironrugbypro) December 22, 2022

Ainsi, de nombreuses hypothèses sont ouvertes : le joueur sera-t-il sanctionné financièrement, sportivement par son employeur ? Sera-t-il même sanctionné ? Tout cela devrait être plus clair ce mercredi.