• Bakary Meïté a été insulté de "mangeur de banane" par un de ses collaborateurs du REC.
    Bakary Meïté a été insulté de "mangeur de banane" par un de ses collaborateurs du REC. Icon Sport

Notre chroniqueur et ancien joueur Bakary Méité victime de racisme, il quitte son club de Régionale 2

Par Vincent Franco
Le

Ce lundi, Bakary Meïté, notre chroniqueur et ancien joueur de rugby, a déclaré avoir été insulté de "mangeur de banane" par un des entraîneurs avec lequel il collaborait dans le club du REC (Rugby Entente du Cabardès) en Régionale 2. L'ancien joueur de Massy, Béziers ou encore Carcassonne s'est longuement confié sur les réseaux sociaux. Il a expliqué que les faits se sont produits après une rencontre, durant laquelle l'agresseur et lui-même ont eu une altercation verbale. Bakary Meïté a depuis quitté le club, tout comme l'auteur des insultes racistes.

L'affaire fait grand bruit depuis deux jours au sein du rugby français. Ce lundi soir, Bakary Meïté a déclaré avoir été victime d'insultes racistes il y a quelques semaines. Présent au sein du REC depuis deux ans, l'ancien troisième ligne a été traité de "manger de banane". Sur ses réseaux sociaux, l'international ivoirien n'a pas caché sa tristesse après avoir subi de tels propos : "Je suis touché au plus profond de moi. J'ai une chape de plomb sur les épaules. J'ai les idées confuses. Je suis irritable. Je dors mal. Je cogite. Je suis frustré et je me sens coupable."

J’ai encore expérimenté le racisme. Il y a quelques semaines, un des entraîneurs avec lequel je collaborais au REC le club de régionale 2 que j’entraîne depuis 2 ans, m’a traité de mangeur de banane. En mon absence, mais en présence de plusieurs personnes dans le vestiaire.

— Baky Meïté (@therealbak) January 9, 2023

Meïté a porté plainte à la suite de ces faits, et décidé de quitte le club audois dans lequel il entraînait depuis deux ans. "Je sais que cela aura des répercussions. Les moqueries,la dérision qui accompagnent ce genre de décision sont des épreuves supplémentaires. Je vais devoir expliquer à mon fils de 6 ans pourquoi je n’irai plus à l’entraînement au REC et surtout devoir lui dire qu’il aura lui aussi à faire face au racisme."

Par ailleurs, le RE Cabardès a déclaré avoir licencié l'entraîneur mis en cause.

Le club de Carcassonne au soutien de son ancien joueur 

L'USC n'a pas tardé à réagir sur cette affaire qui secoue le rugby audois, mais pas que. Dans un communiqué bref mais clair, Carcassonne a apporté son soutien à son ancien joueur, qui a terminé sa carrière sur la pelouse d'Albert-Domec.

"L’US Carcassonne condamne fermement les propos racistes dont a été victime Bakary Meité dans le cadre de l’exercice de ses fonctions d’entraîneur du club Rugby Entente du Cabardès.

Le club apporte tout son soutien à Bakary et salue la décision du REC d’avoir mis fin à sa collaboration avec l’auteur de ces propos.

Le racisme n’a pas sa place dans le rugby, ni nulle part ailleurs."

Tout comme l'USC, énormément de personnes ont exprimé leur dégoût, mais surtout soutenu Bakary Meïté. 

- Profitez de la nouvelle application Rugbyrama !

 

• Vous êtes IPHONE ou IPAD ? Téléchargez l'appli IOS

• ANDROID ? Téléchargez l'appli Android

- Abonnez-vous à Midi Olympique, pour profiter de grands formats et entretiens exclusifs !

- Tous les résultats et classements disponibles !