• Top 14 - Brice Dulin, arrière du Stade rochelais face à Toulouse
    Top 14 - Brice Dulin, arrière du Stade rochelais face à Toulouse Icon Sport - Eddy Lemaistre

"Pas d'effusion de joie extraordinaire" : comment les Rochelais veulent normaliser leur performance

Le

Le Stade rochelais a battu Toulouse, ce samedi, au terme d'une performance très cohérente. Les partenaires de Brice Dulin ont également mis un terme à leur série de défaites contre le leader. Mais l'arrière international ne veut pas en faire trop quant à cette victoire.

  • La belle réaction du public

Le stade Marcel-Deflandre et son public sont un atout majeur pour le Stade rochelais. Pour la 75e fois consécutive, le stade était à guichets fermés. Un record assez fou démontrant toute la passion rochelaise autour de son équipe. Samedi soir, pour l'affiche de cette 15e journée, les supporters rochelais se sont fait entendre. Une belle réponse à la sortie médiatique de Ronan O'Gara qui les avait pointé du doigt : "L'ambiance n'était pas là. Tu ne peux pas juste arriver ici et attendre une victoire. Mon équipe et celle des supporters étaient nulles."

Ce à quoi Brice Dulin a répondu : "Je pense qu’il nous a beaucoup plus piqués, nous, sur les séances vidéo et à l’entraînement (sourire). Il a envie que tout le monde soit connecté. C’est juste une manière de dire qu’on aura besoin des supporters, comme par le passé. Ils ont répondu présent : l’arrivée au stade, tout au long de la rencontre, l’après-match… ce sont des moments de partage, ça compte. Quand ils sont comme ça avec nous, c’est un surplus d’énergie"

  • La victoire contre Toulouse, un non-événement

Finalement, l'impression que veulent dégager les Rochelais, c'est celle d'une équipe capable à tout moment de dominer le Stade toulousain. Ce à quoi on peut s'attendre quand il s'agit d'un champion d'Europe.

"Il n'y a pas eu d'effusion de joie extraordinaire. Nous sommes satisfaits de notre prestation pour avoir su bien gérer nos temps faibles. Mais cette victoire fait surtout du bien au classement [...] C’était important pour l’atmosphère autour du club, le public, la ville, les dirigeants… Le passé, la série, tout ça, oui, ça fait parler, c’est toujours des histoires au comptoir, c’est sûr. Mais nous, ce que l’on maîtrise, c’est notre futur !"

Une interview à retrouver sur Midi-Olympique.fr