Icon Sport

En deuxième ligne, le choix de Flament comme une évidence

En deuxième ligne, le choix de Flament comme une évidence

Le 28/10/2021 à 17:32Mis à jour

XV DE FRANCE - Retenu dans le groupe des 28 Bleus pour préparer la réception de l'Argentine au stade de France, Thibaud Flament fait l'unanimité et pourrait bien s'inviter comme une des surprises dans le XV titulaire des hommes de Fabien Galthié. Sans sélection jusqu'alors, le Toulousain colle parfaitement au profil recherché.

On la croyait indéboulonnable cette seconde ligne de l'équipe de France. Le tandem que constituaient Bernard Le Roux (47 sélections) et Paul Willemse (21 sélections) a quasiment toujours donné satisfaction au staff des Bleus lors des dernières sorties de la sélection nationale. Tant, qu'il paraissait alors impossible qu'il soit chamboulé, malgré les belles performances du puissant Romain Taofifenua lors du dernier Tournoi des 6 Nations. Oui mais voilà, malgré son niveau affiché en Bleu, le Montpelliérain a du mal à s'imposer en club, et n'a disputé qu'un seul match en tant que titulaire cette saison (contre le Racing 92, lors de la 8ème journée). Le Racingman lui, peine à se remettre d'un tympan percé. Conséquence : il n'a même pas été retenu dans le groupe des 28 joueurs pour préparer le match contre l'Argentine, et est mis à la disposition de son club ce week-end.

"Le choix des joueurs qu'on a pris était basé sur des critères physique, de rugby et d'état d'esprit", justifiait Karim Ghezal, co-entraîneur de la conquête des Bleus. Et justement, si l'absence de Le Roux profite à Romain Taofifenua, elle profite aussi à un nouveau venu dans le groupe France, Thibaud Flament. "S'il est là, c'est qu'il répond à ces trois critères, poursuivait Ghezal. Il est capable de se projeter, de marquer des essais... C'est un joueur intelligent et son état d'esprit est irréprochable." Débutant avec le maillot frappé du Coq, Flament n'est pas pour autant étranger avec le groupe du XV de France, lequel compte pas moins de dix de Toulousain. Un facteur qui a forcément permis à l'ancien joueur des Wasps de s'intégrer beaucoup plus rapidement.

Un profil singulier

Cela a aussi facilité ses automatismes sur le terrain avec ses coéquipiers. "C'est un joueur qui amène aussi des solutions sur les fondamentaux, sur notre conquête, décryptait William Servat. C'est quelqu'un qui colle au ballon, on parle souvent de ce jeu des Blacks avec beaucoup de monde qui convergent, qui portent le ballon. Et aujourd'hui, on se rend bien compte sur l'entraînement à haute intensité, que pour un premier entraînement, il a été souvent au rendez-vous." Plus que son intégration express, c'est son profil de seconde ligne coureur et son influence dans le jeu qui ont séduit le staff des Bleus. Servat racontait : "C'est un joueur au profil atypique : il a joué derrière en tant qu'ouvreur. Mais à ce poste de seconde ligne, Thibaud performe avec son club depuis le début de la saison."

Top 14 - Thibaud Flament (Stade toulousain), ici contre Pau, est un joueur qui aime porter le ballon.

Top 14 - Thibaud Flament (Stade toulousain), ici contre Pau, est un joueur qui aime porter le ballon. Icon Sport

Polyvalent, Flament possède des caractéristiques similaires avec Bernard Le Roux, lequel jouait avant troisième ligne avant d'être repositionné en tant que seconde "latte". "Aujourd'hui, un seconde ligne qui se déplace, c'est normal, coupait Servat. Après, on pourrait réfléchir comme avec Bernard (Le Roux, NDLR) et se dire qu'il pourrait dépanner en troisième ligne." Mais pour le moment, c'est bien en tant que deuxième ligne que le Toulousain devrait disputer ses premières minutes en Bleu, contre l'Argentine le 6 novembre. Il fait partie des trois seuls joueurs conservés au poste, après que Le Roux, Geraci, Vanverberghe et Verhaeghe aient été renvoyés en club ce jeudi.

Pour autant, rien n'est joué, et la place de Flament dans le groupe du XV de France doit encore être confirmée par de bonnes performances lors des prochains entraînements. "L'exigence est autant sur les 28 que sur les 14 qui sont repartis en club, promet Ghezal. Notre regard sera porté sur les deux. On décide du groupe sur tous les moments qu'on peut partager sur la vie de groupe. Ça a autant de valeur que les trois heures qu'on va passer sur le terrain." Ainsi, en continuant de satisfaire le staff, Flament se manifeste de plus en plus comme une évidence.

Contenus sponsorisés