Getty Images

Marti : "Je comprends Galthié"

Marti : "Je comprends Galthié"

Le 30/07/2020 à 09:06Mis à jour Le 30/07/2020 à 09:16

XV DE FRANCE - Cinq ou six matchs pour les Bleus à l'automne ? Le président de l'UBB a réagi aux propos du sélectionneur dans « Sud Ouest » en élargissant le débat.

Dans les colonnes de Sud Ouest Fabien Galthié a expliqué qu'il ne comprenait pas pourquoi « mettre en difficulté l'équipe de France ? » Il a remis en cause l'idée d'un turn over au nom de la valeur d'une cape internationale. « On ne la donne pas à celui qui est numéro 3, numéro 4 au poste parce qu’il faut faire tourner. Quand on prend un joueur, il est numéro 1 au poste à l’instant T. » Ceci qui va potentiellement à l'encontre de l'idée de Bernard Laporte de limiter chaque joueur à cinq apparitions pour les test-matchs de cet automne et malgré la programmation envisagée de six matchs.

C'était une façon pour la FFR de faire passer aux clubs la « pilule » du total de six matchs internationaux.

Laurent Marti, président de l'UBB a réagi à ces déclarations : « Je comprends Galthié : son boulot, c'est d'avoir la meilleure équipe de France possible. Mais je trouve que nous, les présidents, nous avons fait beaucoup d'efforts. Accepter cinq matchs internationaux à l'automne, c'est un énorme pas. Et je rappelle que nous sommes tous attachés à l'idée d'avoir une équipe de France performante. »

Apparemment, le président de l'UBB n'en veut pas au sélectionneur de jouer son jeu au maximum. Il ne peut s'empêcher de faire quelques observations plus générales. « Sincèrement, sportivement, cinq ou six matchs à trois ans de la Coupe du Monde, ça ne va pas changer grand-chose. Après, le nombre de matchs a aussi et surtout une importance économique. Je ferais remarquer que multiplier des matchs contre l’Écosse ou l'Italie, ça les banalise quand-même un peu. Et je ne suis pas sûr que ces affiches feront le plein dans les gradins. J'ai envie de dire à la FFR que nous comprenons ses difficultés économiques. Nous aussi nous avons souffert. Comment avons-nous fait ? Nous avons fait des économies au niveau de nos charges . Peut-être pourrait-elle faire de même dans les mois qui viennent. » A priori, les négociations vont continuer entre les clubs et la FFR pour la mise à disposition des joueurs cet automne. Les clubs pourraient n'envoyer que 31 joueurs en début de stage au lieu des 42 voulus par Galthié (liste réduite à 28 après le jeudi).

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés