Icon Sport

Agen : l’Anglais Ibitoye devrait débarquer

Agen : l’Anglais Ibitoye devrait débarquer
Par Pierre-Laurent Gou via Midi Olympique

Le 25/06/2020 à 10:01Mis à jour Le 25/06/2020 à 12:24

TRANSFERTS - INFORMATION MIDI OLYMPIQUE - Selon les informations de Midi Olympique, le SUALG devrait engager l’un des grands espoirs du rugby anglais, l’ailier des Harlequins Gabriel Ibitoye. Au départ, il devait être suivi par son compatriote, l’ouvreur Brett Herron, qui après avoir donné son accord verbal au président Fonteneau devrait rester en Angleterre.

Le manager du SUALG, Christophe Laussucq a été sur le point de réussir un double joli coup en matière de transfert. Selon les informations de Midi Olympique, il est sur le point d’obtenir l’engagement de l’ailier Gabriel Ibitoye (22 ans, int - 20 ans), auteur notamment d’une très grosse prestation cette saison en Champions Cup face à Clermont à Marcel Michelin. Le club s’est montré assez actif sur le marché des transferts cette saison, engageant des joueurs expérimentés (Gérondeau et Buttin), mais aussi de jeunes joueurs dits à fort potentiel (Corentin Vernet, 23 ans, ou le Lyonnais Kévin Yaméogo, 22 ans, prêté au poste de pilier droit). Cette semaine, Agen a communiqué sur l’arrivée du Fidjien d’origine venu de La Rochelle, Tevita Railevu (23 ans), considéré comme Jiff. Laussucq cherchait à renforcer les postes d’ailiers avec des joueurs au profil de finisseur.

Il recherchait aussi un ouvreur pour rentrer dans la rotation à ce poste, notamment avec le Français Raphaël Lagarde. Il lorgnait sur le numéro dix ou centre Brett Herron (24 ans, int - 18 ans). Ce dernier devait comme Ibitoye, résilier son contrat avec leur club actuel, les Harlequins de Londres, confronté à des soucis financiers consécutifs à la crise du Covid 19. Pour l’ailier, le président Fonteneau a dégainé rapidement et a obtenu son accord par écrit. Il doit obtenir son bon de sortie de la part des Harlequins. Ce n’est plus qu’une question d’heures, au pire de jour.

Pour Herron qui bute également et qui était considéré comme le troisième choix chez les Londoniens et voulait voir son temps de jeu augmenter, la problématique est différente. Le joueur se serait déjà engagé sur un nouveau deal avec les Harlequins, avec une baisse de salaire. Depuis, il voudrait venir à Agen, mais l’enveloppe financière dont dispose le SUALG ne lui permet pas de payer d’indemnités pour le libérer.

Agen s’est donc remis à le recherche d’un ouvreur après avoir raté aussi de peu le Sud-Africain Jantjies.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés