• Jonathan Danty - La Rochelle
    Jonathan Danty - La Rochelle

La Rochelle tient son rang en remportant son duel face à Toulon

Le | Mis à jour

TOP 14 - Auteurs d'une prestation significative, les Rochelais s'offrent un succès bonifié conséquent face à Toulon (32-5). Supérieurs en conquête, alertes dans le jeu courant, les Maritimes poursuivent leur chemin, s'offrant ainsi la deuxième place au classement derrière Toulouse le leader, face à des Toulonnais trop imprécis.

Annoncé comme un duel de costauds pour la conclusion de cette 7 ème journée de Top 14, les Rochelais et les Toulonnais n'ont pas trahi le caractère de ce duel. Les points de rencontres furent incisifs, les collisions frontales. Au jeu du gagne-terrain et du petit périmètre, les Maritimes emportaient les premiers suffrages. Les avants de Ronan O'Gara appuyaient dans l'axe systématiquement. Favre ponctuait le tableau d'affichage de deux pénalités pour un score étriqué à la demi-heure de jeu (6-0, 29e). Un éclair surgit cependant par la suite avec Seuteni auteur d'une action personnelle de grande classe. Un coup de pied par-dessus pour lui-même, et un essai plein d'audace pour des Rochelais dans de bonnes dispositions (11-0, 34e).

Le Stade rochelais ne fait qu'une bouchée de Toulon !

Le film du match > https://t.co/TTrbGo3uQn pic.twitter.com/bLSbpilAIB

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) October 16, 2022

Le RCT répliquait, les avants mis à contribution à leur tour. Après quelques séquences de ballon porté d'école, les Varois montaient d'intensité sur leurs possessions. Malgré le manque de réussite au pied de West dans le premier acte, c'est Bastareaud qui parvient à s'extirper d'un nouveau maul pénétrant pour aller en terre promise en coin sur une charge peu commune. Une aubaine pour les visiteurs, relancés complètement dans la course au meilleur des moments (11-5, 40e). Un écart moins significatif, même si les physiques furent mis à rude épreuve et les conséquences à venir, pouvaient engendrer d'autres considérations.

Les Varois versent dans l'indiscipline

Les Maritimes reviendront avec des ambitions en adéquation avec l'évènement. Solidaires dans les duels, pertinents dans leurs lancements, les hommes du capitaine Alldritt ont poursuivi leur travail de sape. Tout d'abord par Bourgarit à la conclusion d'un ballon porté massif (18-5, 49e). Des attitudes salvatrices face à des Varois dépassés dans l'investissement. Un éclair supplémentaire de Thomas, malicieux et attentif, qui s'échappe après une mêlée spontanée. La vitesse de l'ailier international mystifie la défense du RCT pour l'essai du break (25-5, 53e). Un écart cette fois-ci substantiel et suffisant pour contenir les réactions timides et désorganisées des visiteurs. Si les garçons de Pierre Mignoni auront eu les opportunités pour recoller au score, le manque de maîtrise fut trop criant pour rivaliser avec le champion d'Europe.

Trop souvent sanctionnés au sol, la mission fut trop ardue pour inverser la tendance. Le calice jusqu'à la fin et les ultimes minutes à l'image de la dernière action. En deux pénalités, les Maritimes se retrouvent à disputer une pénaltouche pour s'octroyer le bonus offensif. Lespiaucq est véritablement propulsé en terre promise sur la dernière charge sous les acclamations nourries des supporters de Marcel-Deflandre (32-5, 80e). Une victoire bonifiée qui remet à l'endroit les Rochelais avant le choc de la prochaine journée face à Toulouse tandis que des réglages seront à peaufiner pour le RCT, noyé dans les fautes et qui sera dans l'obligation de réagir avec la réception de Castres la semaine prochaine.