• Top 14 - Donovan TAOFIFENUA (Racing 92), face à Paolo GARBISI (Montpellier).
    Top 14 - Donovan TAOFIFENUA (Racing 92), face à Paolo GARBISI (Montpellier).

Dans un match spectaculaire, le Racing enfonce le champion de France !

Le | Mis à jour

TOP 14 - En ouverture de la huitième journée de Top 14, le Racing 92 s’est offert le scalp du champion de France Montpellier sur le score de 38-31. Poussifs loin de leur Arena, les Franciliens se sont fait peur après avoir compté 22 points d’avance et espèrent avoir enfin lancer leur saison. Pour le MHR, c’est en revanche une quatrième défaite de suite, qui met la pression sur les Héraultais.

Un champion peut-il se permettre de perdre quatre fois de suite en saison régulière ? Si la réponse est évidemment non, c’est tout de même la série en cours subie par les hommes de Philippe Saint-André, qui après un début de saison honorable connaissent de plein fouet la dépression post-titre. Face à une autre équipe qui se cherche encore dans ce début de saison, les Héraultais vont devoir réagir rapidement pour ne pas se laisser décrocher par le Top 6 du championnat.

Dans un début de rencontre hésitant et marqué par de nombreux turnovers, c’est Montpellier qui s’est montré un peu moins fébrile, ouvrant le score par une première pénalité de Louis Carbonel au quart d’heure de jeu. Le MHR, qui dans la foulée a inscrit le premier essai de la rencontre sur une attaque placée, suite à une touche. Paul Willemse fixait d’abord la défense dans l’axe, avant que le ballon ne parte sur la droite, où Bouthier slalomait dans la défense, avant de servir idéalement Thomas Darmon (3-10, 22e minute). Le Racing se montrait alors quelque peu paralysé par l’enjeu de la rencontre, ne parvenant pas à mettre en place son jeu d’attaque. Seule une pénalité de Russell permettait au Racing de concrétiser un premier temps fort, et de réduire l’écart au score. Mais peu à peu, les Franciliens reprenaient le dessus, en poussant les Héraultais à commettre plus de fautes. Simon-Pierre Chauvac recevait un carton jaune, et sur l’action suivante, un ballon-porté permettait à Kitione Kamikamica de trouver une première faille, donnant pour la première fois l’avantage aux siens (13-10, 38e minute). Le Racing trouvait enfin des solutions en supériorité numérique, pour basculer plus nettement en tête à la pause, grâce à un second essai de Francis Saili à la sirène, profitant encore une fois d’un excellent ballon-porté, avant que la balle ne parte au large où l’ancien biarrot faisait la différence.

Des infériorités numériques qui font des différences des deux côtés.

20-10 au retour des vestiaires, Montpellier avait payé chèrement son accumulation de fautes de fin de premier acte, et voulait à son tour retrouver des certitudes. Mais le MHR subissait un peu plus encore son infériorité numérique, avec un troisième essai de Donovan Taofifenua, pour un break net en faveur des locaux (27-10, 46e minute). Décomplexé le Racing rajoutait un essai de plus dans la foulée avec cette fois Juan Imhoff, qui donnait 22 points d’avance à son équipe (21-0 en supériorité numérique). Un avantage qui créait aussi une petite décompression, puisque sur le renvoi suivant, Kamikamica échappait le ballon dans les mains de Reinach, qui n’avait plus qu’à servir Lam pour la réaction des sudistes (32-17, 52e minute). Le Racing retombait alors dans ses travers de début de rencontre, avec beaucoup de fautes et un carton jaune pour Camille Chat. Les Cistes pouvaient alors en profiter à leur tour, et sur l’action suivante, Darmon relançait le suspens avec un doublé dans cette rencontre et seulement 8 points d’écart au tableau d’affichage (32-24, 63e minute). Montpellier, qui revenait même à 4 points grâce à un nouvel essai de Zack Mercer, se relançant totalement dans les 10 dernière minutes, en infligeant à son tour un 14-3 en supériorité numérique (35-31, 72e minute). C’est sur un ballon salvateur, gratté par Lauret, que le Racing va réussir à s’en sortir, avec une pénalité de plus de 50 mètres de Russell pour finalement sceller le score de ce match spectaculaire avec huit essai et un 38-31.

Au terme de cette rencontre, c’est donc le Racing qui remet la marche avant avec une quatrième victoire à domicile cette saison. Les Franciliens se rapproche donc au classement (5e avec 17 points) avant les autres rencontres du week-end. Les joueurs de Laurent Travers vont donc pouvoir essayer d’obtenir une première victoire à l’extérieur la semaine prochaine avec un déplacement à Brive, une équipe en grande difficulté. Pour Montpellier, c’est donc une quatrième défaite de suite, qui scotche les Cistes au classement (9e avec 15 points). Il va donc maintenant falloir réagir vite, avec la réception délicate du Stade-français le week-end prochain.

Le Racing 92 se fait peur mais s'impose !

#R92MHR#TOP14

Le film du match > https://t.co/zf5r6x9bFa pic.twitter.com/aGSEiqtePh

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) October 22, 2022