Icon Sport

Passeport, géopolitique et hommage : les mots de Macron aux finalistes

Passeport, géopolitique et hommage : les mots de Macron aux finalistes
Par Rugbyrama

Le 25/06/2022 à 10:27Mis à jour

TOP 14 - Vendredi soir s'est déroulée la finale du championnat de France, Montpellier - Castres, remportée avec brio par les Héraultais. Si tous les yeux étaient rivés sur le rectangle vert, l'intervention d'Emmanuel Macron auprès des joueurs avant le coup d'envoi (comme le veut la tradition) n'est pas non plus passée inaperçue. De nombreux sujets ont été abordés.

Vendredi soir, Emmanuel Macron, le président de la République, est allé serrer la main et échanger quelques mots avec les finalistes avant le coup d'envoi. Si Chilachava a évoqué la situation géopolitique européenne en mentionnant au chef de l'Etat français que la Géorgie, son pays d'origine, souhaitait intégrer l'Union européenne, une demande plus ou moins originale lui a été faite.

En effet, Adrea Cocagi, centre du CO, a posé un genou à terre et a salué solennellement le président, comme le veut la coutume fidjienne. Puis, son voisin et coéquipier, Loïc Jacquet, a interpellé le chef de l'Etat : "J'ai été chargé d'une mission par cet adorable mec Adrea (Cocagi), qui est extrêmement timide. Il adorerait avoir un passeport français, mais il est trop timide pour le demander. Il m'a dit : "fais le pour moi"".

Suite à quoi Emmanuel Macron a répondu : "Je le ferai. Et vous le recommandez ?", avant la réponse par l'affirmative du seconde ligne : "les yeux fermés".

Des mots forts pour Guilhem Guirado

Après des scènes dont on a désormais l'habitude (le pilier sud-africain Maks van Dyk avait déjà demandé la nationalité au président pendant une finale de Top14 il y a trois ans), le locataire de l'Élysée a eu quelques mots pour le Montpelliérain Guilhem Guirado, joueur émérite et capitaine du XV de France pendant ses "années sombres", qui n'a jamais baissé les bras. "Je voulais vous féliciter pour cette carrière. J'imagine qu'il y a beaucoup d'émotion ce soir. Vous avez mené de beaux combats. Dans les années difficiles du XV de France, vous étiez là, vous en avez porté plus d'un et je voulais vous remercier tout particulièrement pour ça."

Couronné à l'issue de la rencontre, le talonneur formé à l'Usap a finalement bouclé la boucle.

Contenus sponsorisés