Icon Sport

L’UBB résiste au retour de Montpellier et enchaîne un cinquième match sans défaite

L’UBB résiste au retour de Montpellier et enchaîne un cinquième match sans défaite

Le 09/10/2021 à 16:47Mis à jour Le 09/10/2021 à 19:22

TOP 14 - L’Union Bordeaux-Bègles a obtenu fort logiquement un cinquième match consécutif sans défaite, en venant à bout du Montpellier HR sur sa pelouse de Chaban-Delmas 27-23 (bonus défensif). Pour ce sixième épisode du Top 14, les Girondins s’affirment un peu plus encore comme le grand rival du Stade Toulousain cette saison et renforce leur seconde place au classement.

Christophe Urios trouvera sans doute encore du grain à moudre, pour maintenir les esprits de ses joueurs en éveil, pourtant l’UBB poursuit sa série d’invincibilité face à un autre prétendant aux phases-finales. Si tout n’était pas parfait, l’UBB a tout de même livré 50 minutes très solides, avant de se relâcher coupablement et d’abandonner un bonus offensif qui semblait à sa portée. En face Montpellier a une nouvelle fois montré son irrégularité en montrant deux visages distincts dans chaque mi-temps et continue de végéter dans le milieu du classement, malgré un bonus défensif obtenu en toute fin de rencontre.

Avec une atmosphère d’été-indien, dans un stade Chaban-Delmas baigné de soleil, l’Union Bordeaux-Bègles était d’humeur joueuse, et le démontrait dès la première minute en faisant le choix d’aller deux fois en touche, sur des positions de pénalités bien placée. Si ces deux premières tentatives furent infructueuses, les Girondins ont étouffé leur adversaire héraultais dans ce premier acte, jouant systématiquement tous les coups à fond. Avec un tel état d’esprit offensif, les hommes Christophe Urios ont trouvé à trois reprises le chemin de l’en-but, par Hulleu (5e), Tameifuna (17e) et Seuteni (34e). Les locaux ont régalé leur public et pris leurs distances au tableau d’affichage, tout en plaçant virtuellement un bonus offensif dans leur besace, en moins de 40 minutes. En face Montpellier a su profiter de la seule faiblesse adverse, trop d’indiscipline en l’occurrence, pour éviter le zéro pointé. C’est Paolo Garbisi qui a converti deux de ses trois tentatives de pénalités en points, pour maintenir l’écart à 14 points à la pause (20-6). Une première mi-temps durant laquelle les Cistes n’ont jamais trouvé d’ouverture et reculé sur chaque impact.

Pas de bonus offensif et un grosse frayeur pour la 100e de Nans Ducuing

Une première période particulièrement agréable et enjouée, à l’image de l’arrière aquitain, Nans Ducuing, qui a disputé sa 100e rencontre sous le maillot de l’Union. Et dès-lors, pourquoi s’arrêter en si bon chemin, puisque les conditions étaient réunies pour une superbe après-midi de rugby ? Sur une action fantastique de plus de 2 minutes, Bordeaux a fait exploser en plusieurs temps la défense sudiste et a semblé alors sécuriser son bonus par un 4e essai de Lamothe (43e, 27-6). L’Union n’avait dès-lors plus qu’à faire chanter son stade en déroulant son jeu si agréable et ouvert cet après-midi. Pourtant, il n’en fut rien, l’UBB se relâchant coupablement et remettant en selle son adversaire du jour par de l’indiscipline (Deux cartons jaune pour Poirot et Dubié), et des placements défensifs moins efficace. Montpellier a inscrit deux essais en fin de rencontre, par Dakuwaqa et Bouthier, avant de clairement faire passer un immense frisson dans le stade Chaban-Delmas, jusqu’à la dernière minute. Revenu à 27-20 et redevenu totalement dominateur, le MHR aurait pu tenter l’impossible exploit de l’emporter, mais a finalement fait le choix, presque surprenant, de se contenter du bonus défensif, en tentant une ultime pénalité juste avant la sirène.

Avec cette troisième victoire à domicile de la saison, Bordeaux-Bègles assure tout de même sa seconde place au classement au terme de cette journée (19 points). Les Girondins, qui veulent suivre le rythme infernal des Toulousains, se déplaceront la semaine prochaine à Pau (samedi à 15h), déterminés à poursuivre leur belle série du moment. Pour Montpellier, qui prend tout de même le bonus défensif (8e avec 13 points), c’est toujours une saison en dent de scie qui se poursuit. Une nouvelle réaction est donc attendue dans son GGL-stadium, samedi prochain à 17h, avec la réception jamais simple de l’ASM-Clermont.

Contenus sponsorisés