Midi Olympique

L'antisèche : Clermont avait l'agressivité, Toulouse l'efficacité

L'antisèche : Clermont avait l'agressivité, Toulouse l'efficacité

Le 26/09/2021 à 23:17Mis à jour Le 26/09/2021 à 23:30

TOP 14 - Même bousculés par de valeureux clermontois, les Toulousains s'en sont finalement sortis pour rester invincibles cette saison. Réalistes, ils ont su prouver que par leur talent, ils pouvaient se sortir de n'importe quelle situation.

Le résumé : quel match !

Ne nous le cachons pas, ce match phare de la quatrième journée a régalé les 18 839 spectateurs d'un Stade Ernest-Wallon à guichets fermé. Du combat, de l'envie, des combinaisons parfaitement exécutées, de grands joueurs et du suspense... Cette rencontre entre Toulouse et Clermont était une vraie confrontation de haut niveau. Pourtant à l'extérieur, les Auvergnats se sont montrés plus que méritants et engagés. Dès le coup d'envoi, une pression folle était mise par les guerriers vêtus de jaune. Sur chaque affrontement, chaque ruck. Rares sont les équipes ayant autant sevré de ballon l'armada toulousaine depuis quelques mois.

Seulement voilà, séduisants, les hommes de Jono Gibbes n'ont pas pour autant été efficaces. À l'instar de Camille Lopez, lequel manquait cinq points importants face aux perches, Clermont ne parvenait pas à matérialiser cette domination par des points. Et face à ce Toulouse-là, ça ne pardonne pas. Sûrs de leur force et avec un gros mental, les Toulousains ont compensé leur match moyen par une efficacité hors normes. Des trois premières incursions dans le camp clermontois, Antoine Dupont et les siens repartaient avec deux essais transformés et une pénalité. La conquête des champions en titre, menée par François Cros, puis l'essai d'Antoine Dupont assuraient ensuite un succès compliqué à glaner, mais glané quand même.

Le tournant : Ahki, plaqueur de l'extrême

Malmené, Toulouse est en souffrance juste avant la mi-temps. Le score est de 12 à 10 en faveur de Clermont et les coéquipiers de Damian Penaud tiennent la balle dans le camp toulousain. Peni Ravai fait parler son explosivité pour casser le rideau défensif et n'est arrêté qu'à cinq mètres de la ligne. Le ballon est écarté sur O'Connor, tout près du doublé, mais arrêté illégalement par Zack Holmes. Le centre est sanctionné d'un carton jaune et les Auvergnats vont en touche. L'alignement des visiteurs conserve la balle et Bézy écarte rapidement. Sur l'aile droite, Pourailly profite du surnombre et s'en va marquer... Mais c'est sans compter sur Pita Ahki.

Top 14 - Pita Ahki (Stade toulousain)

Top 14 - Pita Ahki (Stade toulousain)Midi Olympique

Le centre toulousain, qui dispute ici son premier match de la saison, revient in-extremis et croque aux jambes le feu follet clermontois. Un plaquage aussi efficace que décisif qui annihile les espoirs d'essai adverses, puisque le ballon est ensuite récupéré par les champions de France en titre. La mi-temps est sifflée et Clermont se fait ensuite rapidement dépasser par les Toulousains. Leur chance est passée sur cette action.

La stat' : huit ballons égarés en touche par Clermont

Si en première période, le pack de Clermont est parvenu à assurer une conquête propre en touche et a même récupéré un ballon important en mêlée (voir essai d'O'Connor), la donne n'était pas exactement la même en seconde période. Sur chaque lancement de jeu, les Auvergnats se sont heurtés d'abord à la solide entrée de Rodrigue Neti dans la mêlée toulousaine, puis à un François Cros sublimé. Le troisième ligne international a fait vivre un véritable calvaire à l'alignement clermontois. À tel point que ce sont pas moins de huit ballons qui ont été égaré en touche par Clermont.

Avec un tel total de munitions perdues en conquête, la mission remontée des Clermontois est vite devenue impossible. Pire, le bonus défensif a même été perdu par les joueurs de Jono Gibbes dans les dernières minutes. La dure réalité de la touche aura eu raison des visiteurs.

La belle histoire : O'Connor, dès son premier ballon

Cette rencontre de la quatrième journée de Top 14 était la première de Marvin O'Connor sous le maillot clermontois. Arrivé de France VII, l'ancien joueur de Bayonne et de Montpellier est entré en jeu prématurément, profitant de la blessure d'Alivereti Raka à la 30e minute de jeu. Un retour dans le grand bain qui lui a directement profité, puisque l'ailier s'est montré décisif dès sa première action. Remettons-nous dans le contexte : les Toulousains bénéficiaient d'une mêlée sur leurs cinq mètres, mais subissaient la puissance du pack auvergnat.

Top 14 - Marvin O'Connor (Clermont)

Top 14 - Marvin O'Connor (Clermont)Midi Olympique

Sous la pression de la marée jaune, le ballon giclait des mains locales pour se retrouver dans celles des visiteurs. En bonne position, Sébastien Bézy et les siens décidaient d'écarter sur l'aile gauche, où Camille Lopez négociait bien un deux contre un en feintant, puis en adressant une passe à Marvin O'Connor. Ce dernier inscrivait son premier essai en Top 14 sous son nouveau maillot, pour son premier ballon et après plus de trois ans sans jouer dans la compétition (dernier match de Top 14 le 5 mai 2018 avec le Stade français). Tout un symbole.

La question : Toulouse peut-il rester invaincu toute la saison ?

Quatre matchs, quatre victoires, avec à chaque fois des scénarios différents. Le Stade toulousain a prouvé en ce début de saison qu'il était capable de s'adapter à toutes les situations et à tous ses adversaires. Face à Clermont, c'est dans l'engagement et le combat que les hommes d'Ugo Mola ont été largement bousculés. Seulement, même dominés territorialement et sans énormément d'occasions de scorer, Thomas Ramos et les siens sont parvenus à s'en sortir, presque confortablement. Alors forcément une question folle nous vient : le Stade toulousain peut-il rester invaincu toute la saison ?

Toulouse peut-il rester invaincu toute la saison ?

Sondage
12283 vote(s)
Oui
Non
Contenus sponsorisés