Midi Olympique

Le BO s'impose aux tirs au but et accède au Top 14 après un derby basque des plus fous

Le BO s'impose aux tirs au but et accède au Top 14 après un derby basque des plus fous

Le 12/06/2021 à 20:15Mis à jour Le 12/06/2021 à 20:39

TOP 14 - Ce samedi, l’Access Match en mode derby basque a vu l'incroyable succès aux tirs aux buts (6-6) des Biarrots contre les Bayonnais au stade Aguilera ! Les Rouge et Blanc montent en Top 14 quand l’Aviron sera en Pro D2 la saison prochaine. Il a fallu un échec de Luc aux tirs aux buts en mort subite et une réussite du capitaine Armitage pour l’emporter et voir le BOPB retrouver le Top 14.

Ce derby basque de tous dangers et passions a tenu ses promesses avec un match et un scénario fous. Certes, il y a eu beaucoup de maladresses et aucun essai. Mais entre le retour de 5000 personnes déchaînées en tribunes, l’intensité des contacts, des turnovers de partout et une volonté de jouer et relancer, le suspense est venu parachever le tout avec prolongations et tirs aux buts en prime.

Avant cela, le premier quart d’heure passé, un essai a été refusé à Ravouvou en bout d’aile gauche. L’arbitrage vidéo a confirmé à Monsieur Ruiz que cette action partie de l’aile droite avait connu un en-avant de passe de Luc. Cela a aussi correspondu avec le double changement au BOPB avec les blessures précoces de Lonca et Perraux. Il aura fallu attendre la 32e minute de ce match pour avoir les premiers points. Des 23m droite, Bosch et son pied gauche ont enfin défloré la marque à 3-0 pour le Biarritz Olympique. Germain, une minute plus tard, a manqué la balle d’égalisation en moyenne position gauche. Surprenant mais la pression a donc aussi touché les buteurs. Si le score jusqu’à la pause (3-0) a été peu prolifique, les intentions ont été nombreuses et l’engagement total. Taofifenua et Ulugia ont aussi dû quitter la pelouse avant la pause sur blessure mais pas les derniers.

Le deuxième acte a connu un peu moins de rythme que de jeu au pied et de ballons portés, perdus, relancés. A la 52e, Lafage a égalisé des 40 mètres quasi face après une faute en mêlée. Par la suite, plusieurs fois, les joueurs de la Nive n’ont pas écouté les consignes de leur staff pour aller en penal’touche et aller chercher l’essai de la Victoire. Mais sans réalisme, ni points.

Le capitaine Armitage en héros

A un quart d’heure du terme, Speight aura confirmé être celui qui a le plus tenté de tous les joueurs (avec Luc). Sa charge a provoqué une faute que l’on a cru être la balle de match. Mais des 36m gauche, Hart a aussi manqué une pénalité.

Les deux équipes, se rendant coups pour coups et avec ce nostalgique 3-3, ont été en prolongations, pour rajouter de la folie à ce derby basque en forme d’Access Match. De suite, Hart 83e) a eu la bonne idée de réussir une pénalité, puis d’en manquer une autre. Cela a laissé le temps aux joueurs de Bru de revenir dans le match et encore une fois, d’insister au près pour marquer l’essai de la victoire. A défaut de franchir la ligne, ils ont obtenu une pénalité que Germain (94e), quasiment sous les poteaux, a réussi.

Les acteurs ne marquant plus rien, ce derby de la peur a offert une séance de tirs aux buts complètement inédite à ce niveau. Les cinq premiers buteurs des deux camps ont réussi leurs coups de pieds avant que le généreux Aymeric Luc ne manque le sien et que le capitaine Steffon Armitage, en héros, ne réussisse son tir au but. Avec ce dernier coup de pied au bout du bout du troisième-ligne et capitaine anglais, le BOPB remporte cet Access Match, monte en Top 14 et envoie son rival bayonnais en Pro D2.

Contenus sponsorisés