Icon Sport

La Rochelle s'appuie sur ses recrues

La Rochelle s'appuie sur ses recrues
Par Rugbyrama

Le 18/04/2021 à 19:16Mis à jour Le 19/04/2021 à 10:12

TOP 14 - Face au LOU samedi, le Stade rochelais a encore pu compter sur ses recrues estivales pour faire la différence (38-23). Skelton, Leyds, Dulin Rhule donnent pleinement satisfaction depuis le début de la saison et contribuent largement au très bon classement des Maritimes.

Les recrues rochelaises sont à la fête ! Cet été, les Maritimes avaient procédé à un grand remue-ménage pour accueillir quelques nouvelles têtes dans une équipe pleine d'ambition. Et force est de constater que les Jaune et Noir ont eu raison ! Depuis le début de la saison, les Leyds, Dulin, Rhule ou Skelton font partie des attractions du Top 14, tant par leur style de jeu spectaculaire que par leur efficacité impressionnante. Avec eux, La Rochelle se classe en tête du championnat, à égalité de point avec le Stade toulousain. Une réelle satisfaction.

Skelton - Dulin gabarits différents, importance similaire

Ces différentes recrues viennent, c'est vrai, compléter un effectif déjà très compétitif. Mais elles ont tout de même une grande part de responsabilité vis-à-vis des résultats de leur équipe. Il y a déjà le grand, ou plutôt le gigantesque, Will Skelton (28 ans). Atout principal d'un 5 de devant déjà très physique, l'Australien est à un niveau incroyable. La Rochelle avait, cet été, profité de la descente administrative des Saracens en deuxième division cette saison pour le chiper aux Anglais et jouir cette saison de ses 2m03 et 140kg. Forcément, sa puissance le rend innarêtable. Souvent lancé par son demi de mêlée lorsqu'il faut apporter de l'avancée, Skelton et la bête noire des défenseurs adverses.

Indiscutable, il a disputé 19 matchs cette saison dont 17 en tant que titulaire. Autre élément principal des Maritimes, mais dans un tout autre style, Brice Dulin (31 ans). L'arrière, qui rend presque 60kg à son deuxième ligne, est tellement à son aise en Charente-Maritime qu'on en oublierait presque qu'il est arrivé seulement cet été en provenance du Racing 92. En manque de confiance l'année dernière, il éblouit son monde cette saison. Le gaucher a retrouvé du plaisir et fait ce qu'il sait faire de mieux sur un terrain. Jeux au pied bien sentis, relances électriques, domination sur les ballons hauts, Dulin est partout.

Contre Lyon encore, il a été un des principaux animateurs du succès rochelais, débloquant le match par ses prises d'initiatives. Ses performances remarquables et remarquées l'ont d'ailleurs amené à retrouver le chemin du XV de France pour la Coupe d'automne et le Tournoi des 6 Nations 2021. Avec les Bleus comme avec La Rochelle, l'ancien racingman se sublime et fait partie de ces joueurs qui font la différence.

Les brillants Springboks rochelais

Faire des différences, c'est aussi le cas pour Dillyn Leyds (28 ans). Le polyvalent 3/4 sud-africain est arrivé en championnat avec un statut de joueur fantasque capable de choses exceptionnelles... et il confirme les attentes placées en lui. L'ancien des Stormers a tout simplement été titulaire lors de ses 18 matchs disputé avec le maillot Jaune et Noir. À l'aile la plupart du temps, à l'arrière lorsque Dulin est en sélection, Leyds reste indispensable. Capable de gestes fantastiques, comme celui qui l'a fait connaître sous le maillot des Stormers, il est surtout décisif avec 8 essais inscrits cette saison.

L'interception de Dillyn Leyds face à Sale

L'interception de Dillyn Leyds face à SaleIcon Sport

Certaines de ses réalisation ont été importantissimes, comme celle face à Sale sur une interception, en quart de finale de Champions Cup. Sa vitesse et ses appuis électriques sont un atout majeur dans une équipe rochelaise adepte du jeu de 3/4. Et pour servir le funambule sud-africain, qui de mieux qu'un autre Springbok ? Raymond Rhule (28 ans), qui vit lui aussi sa première saison avec les co-leaders du championnat. L'ancien grenoblois a un profil complémentaire à son compatriote. Capable de jouer à l'aile et au centre, c'est par ses percussions et sa puissance qu'il se distingue (1m89, 88kg). Rhule aime aussi beaucoup jouer après contact pour faire vivre le ballon. Peu étonnant donc qu'il performe si bien dans cette équipe et qu'il dispute cette saison la quasi-totalité de ses matchs en tant que titulaire (16/18).

Porté par ses quatre recrues principales, le Stade rochelais vit donc une saison pleine, où jeu spectaculaire et résultats satisfaisants s'entremêlent. Et ce pour le plus grand plaisir des suiveurs du Top 14 et surtout des supporters des Maritimes. En course pour le titre en Top 14, et toujours en lice en Champions Cup, les hommes de Jono Gibbes et Ronan O'Gara ont gros à jouer en cette fin de saison. Ils savent en tout cas qu'ils pourront s'appuyer sur leurs recrues.

Par Yanis GUILLOU

Contenus sponsorisés