Icon Sport

Bordeaux-Bègles et Ben Lam crucifient Montpellier

Bordeaux-Bègles et Ben Lam crucifient Montpellier

Le 28/11/2020 à 20:06Mis à jour Le 28/11/2020 à 20:39

TOP 14 - Fin de match rebondissante au GGL Stadium. Alors que le MHR se dirigeait vers une première victoire depuis plus d’un mois, le club héraultais s’est écroulé dans les ultimes minutes de la rencontre.

Au retour des vestiaires, Mohammed Haouas (43e) avait permis à Montpellier de prendre un peu d’avance au tableau d’affichage, mais les hommes de Xavier Garbajosa ont subi deux déferlantes dévastatrices. Après un superbe travail de Remy Lamerat, le jeune troisième ligne Ian Kitwanga a inscrit le premier essai de sa carrière et a permis à l’UBB de recoller au score. Un quart d’heure plus tard, c’est Ben Lam qui a crucifié les Cistes sur un véritable exploit personnel.

En manque de rythme et privé de nombreux joueurs avant la réception de Bordeaux-Bègles, le MHR espérait renouer avec la victoire, ce samedi soir. Un succès que les coéquipiers de Fulgence Ouedraogo ont entrevu de près, avant d’être crucifiés dans les derniers instants.

Ben Lam, ce « match-winner »

Montpellier a pourtant fait les choses justes face à l’UBB. Pendant plus de soixante minutes, la défense héraultaise fut intraitable. Pragmatiques, grâce à la botte de Louis Foursans puis celle d’Alex Lozowski, les Cistes ont fait la course en tête pendant une grande partie de la rencontre. Ces derniers ont même su accélérer en début de seconde période avec la puissance du pilier droit international Mohammed Haouas, auteur de son quatrième essai en Top 14.

Et puis, plus rien. Ou plutôt si, une équipe de Bordeaux-Bègles redoutablement tranchante. 65e minute, Remy Lamerat fait tourner la tête des défenseurs du MHR avant de servir le Congolais Ian Kitwanga, 21 ans et marqueur pour sa première chez les pros. Les joueurs de Christophe Urios restent au contact mais sont refroidis par une nouvelle pénalité adverse. Avec six longueurs de retard, les Girondins ont alors tout tenté. Et c’est en deux minutes que le match à basculer. Sur une première percée de Ben Lam d’abord, arrêté à cinq mètres de l’en-but mais provoquant le carton jaune de Vincent Rattez. La suite ? Une pénal-touche perdue, un dégagement montpelliérain, et une contre-attaque salvatrice signée… Ben Lam. À lui tout seul, l’ailier néo-zélandais a terrassé Montpellier, qui subit un nouveau coup du sort dans ce début de saison chaotique. De son côté, l’UBB n’a pas fait de sentiment de signe ici sa deuxième victoire à l’extérieur.

Contenus sponsorisés