Midi Olympique

Grâce à sa force collective, l’Aviron a maîtrisé Montpellier

Grâce à sa force collective, l’Aviron a maîtrisé Montpellier
Par Pablo Ordas via Midi Olympique

Le 15/11/2020 à 13:14Mis à jour Le 15/11/2020 à 13:16

TOP 14 - Bayonne, qui reçoit coup sur coup deux cadors du championnat, a validé un premier ticket hier soir, en faisant tomber le MHR, 29-20.

Après trois déplacements consécutifs et un mois sans rencontre à domicile, l’Aviron bayonnais a retrouvé hier soir son stade Jean Dauger. Et la victoire avec ! Appliqués pendant toute la durée d’une rencontre qu’ils ont finalement bien maîtrisée, les ciel et blanc ont fait tomber le MHR, 29-20 et, logiquement, Yannick Bru était soulagé au coup de sifflet final. "J’ai le sourire, d’une part parce qu’on a gagné, et d’autre part parce que le groupe a fonctionné à plein expliquait le manager face aux médias. Nous avions fait des choix pour attaquer cette rencontre, nous avions mis six avants sur le banc. Nous savions que ce serait un gros combat. On pensait terminer plus fort à l’énergie. Ce match a fonctionné comme on le voulait, le mérite revient aux joueurs. Il y a eu un apport incroyable de notre banc."

Si les Bayonnais, samedi soir, n’ont pas pu compter sur le soutien de leur public, ils ont, en effet, pu bénéficier de l’apport notable de certains remplaçants. On pense, là, aux belles copies livrées par Arnaud Duputs et Maxime Lafage. Entrés en jeu avant même la pause, pour substituer Jean Monribot et Romain Barthélémy, deux joueurs cadres de l’effectif, ces garçons ont su répondre présent pour mener l’Aviron vers une quatrième victoire dans ce championnat. "En deuxième mi-temps, nous avons été constants dans l’énergie qu’on a déployée, appréciait Yannick Bru. On s’était promis d’en mettre beaucoup, sans compter. Nous avons été plus concernés et solidaires, là, que samedi dernier."

" Duputs : C’est super bien de savoir qu’on peut se serrer, se dépenser trois fois plus "

En parlant de solidarité, on soulignera aussi que, malgré trois cartons jaunes reçus, les ciel et blanc ont su resister, même à quatorze, pour ne pas craquer face au retour en force des Héraultais dans le dernier quart d’heure. "Il faut néanmoins qu’on gomme ces erreurs, soulignait Arnaud Duputs en conférence de presse. Aujourd’hui, c’est passé. Mais on sait qu’en prenant autant de jaunes dans un match de Top 14, on part vraiment avec un gros poids derrière nous. Après, c’est super bien de savoir qu’on peut se serrer, se dépenser trois fois plus quand il y a des cartons jaunes." "Notre force collective a pris le dessus" , ajoutait son coéquipier Aymeric Luc.

Ce dernier a livré un gros match face aux Héraultais. À la conclusion d’un coup de pied à suivre de Maxime Lafage, il a permis aux Basques de bonifier un de leurs temps forts et globalement, Luc et Ravouvou, les deux ailiers bayonnais, ont brillé samedi. "Nous avons été constants, nous avons tenu le ballon par séquence. Nos ailiers, je pense, ont fait une partie vraiment intéressante, félicitait Yannick Bru. On n’a pas à rougir de la prestation collective de l’Aviron, aujourd’hui, face à une opposition de qualité."

Contenus sponsorisés