Icon Sport

Mignot : "Bordeaux, la locomotive qui nous tire vers le haut"

Mignot : "Bordeaux, la locomotive qui nous tire vers le haut"

Le 25/02/2020 à 15:10Mis à jour Le 25/02/2020 à 16:01

TOP 14 – Après la victoire du LOU face au Racing (29-20), ce dimanche pour le compte de la 16ème journée, Xavier Mignot s’exprime sur la portée de ce précieux résultat pour les Lyonnais mais aussi sur son statut dans cette équipe, où il enchaine les titularisations et se montre décisif.

Rugbyrama : Une nouvelle victoire à domicile pour le LOU, un nouvel essai à titre personnel… On a le sentiment que tout va bien pour vous ?

Xavier Mignot : En forme, oui. Je suis content. Outre les performances individuelles, je pense que le plus important c’est d’amener ce que je peux pour le collectif. Même si tout n’a pas été parfait, l’essentiel c’est la victoire, donc regardons le positif et restons positifs pour continuer et pour bien finir cette fin de saison.

On peut dire que c’est votre meilleure période depuis que vous êtes arrivé au LOU en 2017 ? Car vous enchainez les titularisations.

X.M. : À titre personnel, je suis sur une bonne période. Je suis en forme. J’enchaine. C’est donc toujours pareil. Quand on enchaine les bonnes performances et les matchs, il y a la confiance. Je suis content. Après, tout l’environnement et le groupe fait que cela me met dans les meilleures dispositions.

Vous marquez cet essai contre le Racing dans un registre différent, tel un avant. C’est une preuve supplémentaire de la confiance. D’autant plus qu’il fait du bien à ce moment où vous êtes menés de 10 points.

X.M. : Exactement ! Heureusement qu’il y a eu la vidéo car moi aussi je n’étais pas sûr. Je savais que j’avais aplati mais je ne savais pas où, C’est un essai qui nous fait du bien juste avant la mi-temps. Sur cette combinaison, je viens en soutien puis je vois qu’il y a l’opportunité et le trou. Donc feu ! J’y vais et ça me réussit.

C’est déjà votre sixième essai de la saison, votre plus haut total en carrière.

X.M. Et 7 avec la Coupe d’Europe ! Je suis content. Quand j’enchaine et que la réalisation va avec, c’est tant mieux. Pierre (Mignoni) me demande d’être moi-même, de jouer sur mes qualités pour apporter un maximum au collectif. C’est le but. D’être moins collectif ? Oui et non. C’est à moi, personnellement, d’avoir plus confiance en mes cannes. J’ai des qualités physiques mais j’ai parfois tendance à être altruiste.

Il y a l’exemple de ce lancement de jeu à l’UBB, à la 15e minute, où vous servez Noa Nakaitaci alors qu’il y a peut-être la possibilité de finir le coup tout seul ? Vous donnez le ballon peut-être trop tôt ?

X.M. : Je donne, c’est surtout ça. Ça m’a travaillé quelques jours. En tant que compétiteur, j’ai un peu cet aspect perfectionniste. Mais je suis passé à autre chose. Dans toute action, il faut regarder le positif et le fait déjà d’avoir pris la bonne profondeur, d’avoir pu percer et de mettre l’équipe dans l’avancée. Après, on marque donc c’est surtout cela qu’il faut retenir.

Au sein de cette ligne de trois-quarts, vous enchainez, il y a des automatismes qui se créent car ce sont souvent les mêmes individualités ?

X.M. : C’est exactement ça. Il y a une complémentarité et le fait d’enchainer avec les mêmes personnes apporte du lien. On commence à se trouver, à bien se connaitre entre nous et outre la compétence physique, technique et mentale de chacun, ce sont ces interactions entre chaque joueur qui sont importantes et qui évoluent positivement au fil des rencontres. Ça ne s’obtient pas tout seul. On travaille beaucoup à l’entrainement. On répète ces petits lancements. On communique beaucoup pour se trouver. Et le plus important, c’est de retrouver ce que l’on fait à l’entrainement en match. Petit à petit, on le retrouve. Après, je pense que l’on en a encore sous le pied et que l’on a une marge de manœuvre. Il faut que l’on se serve de ça pour construire et arriver prêt dans le sprint final.

Champions Cup - Xavier Mignot aux côtés de Baptiste Couilloud et Jonathan Wisniewski (Lyon)

Champions Cup - Xavier Mignot aux côtés de Baptiste Couilloud et Jonathan Wisniewski (Lyon)Icon Sport

D’un point de vue comptable en tout cas, avec désormais 12 points d’avance sur ce Racing que vous avez battu, et 11 sur le premier poursuivant, c’est une avance qui devient conséquente…

X.M. : Si on avait eu un résultat négatif, ça aurait fait l’inverse… On les aurait vu dans le rétro. Mais là, ça nous permet de souffler. On reste focalisé sur nous. On sait que la saison est encore longue et que tout peut vite se passer. On reste méfiant et vigilant. Bordeaux va être la locomotive qui nous tire vers le haut. Il faut se servir de ça pour les accrocher et pour qu’ils nous amènent avec eux le plus loin possible. À domicile, on est tous un peu plus vigilant. On a tous cette appréhension qui fait que l’on a ces 10% de plus. On veut essayer de garder cette invincibilité à Gerland cette saison. Pourvu que ça dure.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés