Icon Sport

Top 14 - L’antisèche : Clermont avec maîtrise

L’antisèche : Clermont avec maîtrise

Le 08/09/2018 à 23:49Mis à jour Le 09/09/2018 à 16:09

TOP 14 - Duel au sommet en ce début de saison entre les coleaders après deux journées de Top 14, Clermont face au Stade français. Les Jaunards ont pris la main par réalisme avant de breaker avec maitrise. Avec au final un succès bonifié (42-20), le deuxième en trois victoires. Un sacré démarrage.

Le match :

Les Jaunards prennent rapidement les rênes de la rencontre par leur réalisme, avec des pénalités de Parra et un drop de Lopez (9-3, 14e). Les Parisiens manquent quelques occasions de scorer en perdant des munitions en touche (19e et 30e). Ils sont punis immédiatement avec un essai de Moala (16-6, 32e). La réaction parisienne est immédiate avec le premier essai de Fickou sous le maillot du Stade français (16-13, 35e). Mais les Jaunards bouclent le premier acte avec une nouvelle réalisation.

Parra marque en filou après un ballon ramassé derrière un ruck (23-13, 38e). Les Clermontois mettent du rythme sur l’entame du deuxième acte. Ils font le break par un essai de Fofana (30-13, 46e). Après l’heure de jeu, la défense de fer des Auvergnats permet de tenir éloignés au score leurs adversaires. Etouffés, les Parisiens voient alors les Clermontois inscrire en toute fin de partie un essai synonyme de bonus offensif par Moala (73e) et un autre par Cancoriet (78e). L’essai parisien de Delbouis à la sirène est anecdotique, Clermont s’offre un succès bonifié (42-20).

L’action :

Placage haut du Parisien Grey sur Naqalevu dans une séquence où Clermont met du rythme. Camille Lopez et les Jaunards choisissent de jouer rapidement cette pénalité à la main près de l’en-but adverse. Parra allonge sa passe vers l’aile droite. Il trouve Fofana qui vient marquer le troisième essai clermontois. C’est l’action qui permet à la troupe de Franck Azema de faire le break (30-13, 46e). Un choix de jeu décisif.

Le facteur x : Lamérat est là

Les "patrons" de Clermont ont répondu présent, à l’image de Parra ou Lamérat. Ce dernier a véritablement mis les Jaunards dans l’avancée. Il est un détonateur sur l’action amenant l’essai de Moala (32e) en raffutant Danty puis Plisson avant de servir Parra. Puis en trouvant une brèche dans la défense parisienne pour amorcer l’offensive de l’essai de Parra (38e). En fin de match, il a encore les cannes pour aller fixer la défense parisienne malgré la débauche d’énergie sur cette partie. Précieux.

La stat : 3 victoires en 3 matchs

Avant le déplacement de Castres à Toulon dimanche, Clermont est la seule équipe à avoir remporté tous ses matchs depuis le début de saison. Un 3/3 qui permet aux Jaunards de conserver les commandes du Top 14. Et un deuxième bonus offensif qui leur assure d’être seuls installés dans le fauteur du leader à l’issue de cette journée. Prometteur.

La question : Que manque-t-il au Stade français ?

Si Clermont a clairement affiché de la maitrise sur cette partie, qu’a-t-il manqué au Stade français pour pouvoir plus contrarier les Auvergnats? Du réalisme déjà puisque les Parisiens affichaient 55 % de possession du ballon et une occupation du terrain plus grande que leurs adversaires à la mi-temps… tout en étant déjà à dix longueurs des Clermontois (23-13). Et dans le deuxième acte, les hommes d’Heinecke Meyer ont longtemps flirté avec la ligne d’en-but adverse à l’heure de jeu sans pouvoir la franchir. De la discipline ensuite. Les fautes parisiennes ont tout d’abord nourri la botte des buteurs auvergnats dans le premier acte. Puis, le placage haut de Grey a permis un jeu rapide de Lopez pour l’essai de Fofana (46e). Et le carton rouge contre Ensor (70e) a contraint le Stade français de finir en infériorité numérique et sans doute favorisé le gain du bonus offensif des Jaunards

Contenus sponsorisés
0
0