Icon Sport

Top 14 - Grenoble : en finir avec les "défaites encourageantes"

Grenoble : en finir avec les "défaites encourageantes"

Le 08/09/2018 à 13:17

TOP 14 - Battu deux fois de peu lors de ses deux premières sorties en Top 14, le FCG doit ouvrir son compteur de victoire face à Pau dimanche (12h30). Le promu isérois espère être enfin récompensé de son travail et de ses bonnes prestations.

"C’est peut-être la phrase la plus difficile à accepter." Voici comme Dewald Senekal a réagi quand un confrère, samedi dernier, parlait de défaite encourageante de Grenoble contre Toulouse (20-23). Ce concept de "défaite encourageante" aurait déjà très bien convenu pour qualifier le match des Grenoblois (21-28) à La Rochelle lors de la première journée. Problème : cela rapporte peu ou pas de point au classement.

Il faut désormais ajouter à ce contenu positif l’essentiel : la victoire. "Comptablement, un point sur les deux prestations qu’on fait, c’est trop peu, confirme Stéphane Glas, mais c’est quand même très encourageant pour nous. Il faut garder la même intensité, le même état d’esprit et le même contenu. Si on s’effondre, on ne gagnera rien. Sur l’état d’esprit, l’engagement, nos possessions, défensivement, je trouve que ce que l’on fait est bien. J’espère qu’on sera payé très rapidement."

Le dur apprentissage de l’élite

Grenoble vit le dur apprentissage de l’élite. "On n’a pas forcément des superstars à tous les postes mais on travaille dur pour faire en sorte, au lieu de se rapprocher le plus possible, d’être devant nos adversaires pour gagner des matchs, commente le deuxième ligne Hans Nkinsi. On est conscient qu’on met un peu de temps à s’adapter au Top 14. Après deux matchs, on connaît maintenant le niveau."

Chaque erreur se paie cash dans ce championnat. Exemple : la touche perdue par le FCG devant ses 22 mètres, alors qu’il y avait eu un sans-faute jusque-là de l’alignement grenoblois. Joe Tekori ne s’est pas fait prier pour inscrire l’essai qui a permis à Toulouse de reprendre les commandes du match (14-13, 48e) samedi dernier.

" Être beaucoup plus pragmatique, Nkinsi "

Chaque opportunité de marquer doit être également saisie. "Il faut se dire que quand on est dans les 22, il faut repartir avec les trois points et si c’est plus tant mieux, glisse Hans Nkinsi. Il faut être beaucoup plus pragmatique qu’on ne l’a été jusqu’à présent." L’ancien Narbonnais nous a assuré qu’il ne fait pas allusion à la pénalité du match nul face aux poteaux que les Isérois ont convertie en pénaltouche à trois minutes de la fin. "Un choix assumé." Le ballon avait été finalement gagné par l’alignement toulousain, sonnant le glas des espoirs de victoire du FCG.

Après ce revers face à Toulouse, Grenoble est déjà sous pression avant de recevoir Pau dimanche (12h30). Dans son match a priori à trois pour le maintien avec Agen et Perpignan, le FCG peut difficilement se permettre un nouveau faux pas au stade des Alpes si tôt dans la saison. "Pour nous, l’obligation est d’être dans le meilleur état d’esprit possible, comme lors des deux premiers matchs, et de rendre une bonne copie, répond Stéphane Glas. C’est comme ça qu’on se donnera les moyens de gagner nos matchs."

" Aller chercher ce bonheur d’une victoire en Top 14, Glas"

Pour "aller chercher ce bonheur d’une victoire en Top 14", dixit l’entraîneur des trois-quarts du FCG, les Grenoblois vont devoir se défaire de Palois qui restent sur une victoire contre Toulon (20-10). Elle a été acquise notamment grâce à une grosse performance dans le jeu au sol, avec plusieurs munitions gagnées après d’excellents contre-rucks, et l’efficacité de Colin Slade et Tom Taylor face aux poteaux (5 sur 6 à eux deux).

Tom Taylor doit d’ailleurs rappeler de mauvais souvenirs aux Grenoblois déjà présents lors de la dernière visite des Béarnais en Isère. Le 24 septembre 2016, le Néo-Zélandais avait réussi un festival au pied, inscrivant 24 des 39 points du succès de la Section, dont la pénalité de la gagne à la 81e minute (39-38). Le FCG veut faire en sorte que l’histoire ne se répète pas cette année.

Contenus sponsorisés
0
0