Icon Sport

Top 14 - Damian Penaud (Clermont) : "Tous à cœur de prendre une revanche"

Penaud : "Tous à cœur de prendre une revanche"

Le 06/09/2018 à 14:10

TOP 14 - Le centre international de l’ASM, replacé à l’aile contre le Racing 92 et auteur d’un essai, évoque son début de saison et l’esprit de revanche qui anime le groupe clermontois avant de recevoir le Stade français vainqueur à Jean Bouin 50 à 13 en avril dernier.

Rubyrama : Après deux victoires en deux matches, vous recevez le Stade français qui est lui aussi en haut du classement après une saison difficile. Comment abordez-vous ce match ?

Damian Penaud : Il faut se méfier, ils ont recruté pas mal de joueurs de haut niveau et d’expérience. Ils vont venir pour l’emporter chez-nous. Il ne faut pas oublier que nous avions pris une "valise" là-bas (50-13). L’année dernière, nous avons pris des ardoises un peu partout donc il va falloir exister dans les bases défensives et les rucks. Après cette dernière saison, nous avons à cœur de prendre une revanche et de montrer notre vrai niveau. Tout le monde a cette idée de revanche dans un coin de la tête même si nous n’en parlons pas ensemble. Samedi on veut gagner car nous avons pris une déculottée l’an dernier à Jean Bouin.

Le grand Clermont est-il de retour après ce bon début de saison ?

D.P. : L’an dernier aussi tout le monde nous voyait favori et on a fini 9e. Donc gardons les pieds sur terre et continuons à travailler comme nous le faisons. Nous avons presque tous nos joueurs, c’est déjà une bonne chose.

Avant ta blessure tu restais sur de très bonnes performances en club. Quels sont tes objectifs cette saison ?

D.P. : C’est de jouer et de prendre du temps de jeu au maximum. Cela ne va pas être facile car il y a du monde au centre. On va s’accrocher et on va bosser. On va voir comment cela se passe. Derrière il y a du monde partout de toute façon.

Franck Azéma nous disait que tu avais beaucoup communiqué avec les cadres comme Camille Lopez ou Isaia Toeava pour ton replacement à l’aile. Ils t’ont bien aidé ?

D.P. : Forcément ils m’ont beaucoup aidé pendant la semaine sur les placements car je n’étais pas très à l’aise et ce ne sont pas les même repères qu’au centre. Mais petit à petit, à force de se parler et d’expliquer les choses, cela est allé beaucoup mieux. Ce n’est pas évident quand tu n’as jamais joué à ce poste. Mes coéquipiers m’ont mis en confiance et c’est grâce à eux si tout a bien marché. Oui je marque un essai mais c’est surtout grâce au jeu au pied de "Ice" (Toeava) qui est millimétré. Cela facilité les choses quand quelqu’un fait bien les choses en amont. Ce n’est pas une surprise, Toeava a toujours été un excellent joueur.

Damian Penaud - Clermont

Damian Penaud - ClermontIcon Sport

Comme Camille Lopez ?

D.P. : C’est le maitre à jouer de notre équipe donc tout est plus facile pour faire un bon match. Cela fait assez longtemps qu’il est là et il a pris les rênes, cela se sent. Quand il est sur le terrain, il y a une atmosphère de confiance qui s’installe et tout est plus facile. Avec la victoire c’est encore mieux mais je rends service à l’équipe avec les blessures. C’est une bonne première, à l’aile, on est plus libre.

Top 14 - Camille Lopez et Peter Betham (Clermont) contre le Racing 92

Top 14 - Camille Lopez et Peter Betham (Clermont) contre le Racing 92Icon Sport

Tu es revenu de blessure en mars dernier (fracture du pied) et après une fin de saison compliquée avec l’ASM, tu es partie en Tournée avec les Barbarians. Comment te sens-tu ?

D.P. : Je n’ai pas eu de séquelles ni de gêne après ma blessure. La reprise avait été un peu compliquée mais la Tournée avec les Barbarians m’a appris beaucoup de choses. J’étais content quand même du moment que je joue. Nous avons joué contre deux provinces d’un niveau de jeu assez élevé. C’était la première fois pour moi dans ce pays. On a passé trois super semaines avec de bons mecs. C’est un super pays avec des gens très accueillants. L’équipe de France et la Tournée d’été je n’y pense pas tout de suite, je suis surtout concentré sur mon début de championnat. C’est encore loin, on verra plus tard.

Damian Penaud - the French Barbarians

Damian Penaud - the French BarbariansIcon Sport

Les moins de 20 ans français ont été champions du monde et certains ont leur chance en Top 14. Cela te rappelle des souvenirs ?

D.P. : J’ai suivi ça. Cela fait plaisir d’être sur le toit du monde, cela fait du bien au rugby français et à la formation qui est critiquée depuis pas mal d’années. Ils ont été énormes, rien à dire, il y a du talent et des qualités. Certains jouent déjà en équipe première comme Louis Carbonel ou Jordan Joseph. Samedi, je vais croiser Sekou (Macalou) avec qui j’ai joué en moins de 20 ans pendant deux ans. Il est en forme ! Il n’est pas marrant cette année ! Quand tu joues le weekend et que tu prends de l’importance dans un groupe tu prends aussi de la confiance. Sekou est bien en place et il faudra faire attention samedi soir. Si je le croise, il va falloir que je le plaque (rires).

Damian Penaud - France

Damian Penaud - FranceIcon Sport

Contenus sponsorisés
0
0