Icon Sport

Top 14 - Arthur Retière (La Rochelle) croque à pleines dents le présent

Retière croque à pleines dents le présent

Le 12/09/2018 à 18:01Mis à jour Le 13/09/2018 à 10:50

TOP 14 - Le trois-quarts polyvalent de La Rochelle Arthur Retière vit un début de saison heureux. Oubliée la grave blessure de l’an passé, le Bourguignon veut vivre pleinement l’exercice qui débute. Sans se prendre la tête avec un poste précis sur le terrain mais avec le souci de tout donner, et d’être fidèle à lui-même.

C’est ce que l’on appelle être multi-cartes. Titulaire à l’arrière contre Grenoble lors de la première journée, à l’aile à Toulouse samedi dernier, où le public l’a vu inscrire un doublé en seconde mi-temps, Arthur Retière commence la saison dans la lignée de la précédente, c’est-à-dire avec polyvalence. Ce n’est pas un scoop. La saison dernière, le Rochelais de 21 ans, affublé du surnom “Fifou”, avait été aligné au centre lors du quart de finale de Champions Cup aux Scarlets. Sa prestation avait été remarquée. Parfois demi de mêlée, parfois à l’arrière, et donc à l’aile et au centre, il est de ceux à qui il est difficile de mettre un numéro dans le dos. Cette particularité, le fils du DTN Didier Retière la reconnaît volontiers.

Six mois d'indisponibilité

Mais Arthur Retière ne s’attarde pas vraiment sur tout ça. Il veut jouer. “J’étais impatient de reprendre la compétition car on en a bavé durant les deux mois de préparation physique. J’avais vraiment envie de reprendre afin de pouvoir me jauger aussi”, dit-il. Il évoque l’envie, la motivation après une saison dernière escamotée dès la première journée à Brive (rupture des ligaments croisés du genou gauche). Il était resté six mois à regarder ses partenaires, à se soigner pour retrouver toutes ses facultés. Il ne peut donc qu’apprécier ce début de saison après ce qu’il a vécu ces derniers mois.

Arthur Retière (La Rochelle)

Arthur Retière (La Rochelle)Icon Sport

C’est triste d’apprendre que tu en as pour six mois (de convalescence). Six mois, c’est assez long. J’ai passé beaucoup de temps ici, je ne suis pas allé ailleurs pour ma rééducation. C’est ce qui m’a permis de rester les pieds sur terre et avec l’équipe. C’est aussi ce qui m’a permis d’entamer du mieux possible ma reprise.” En juin, il était du voyage en Nouvelle-Zélande avec les Barbarians. Du séjour, vécu au côté de Thomas Jolmes, Alexi Balès et Xavier Garbajosa, il a retenu “la bonne ambiance malgré les résultats”.

Samedi, à Toulouse, Eliott Roudil et Arthur Retière, auteurs chacun d’un doublé, ont marqué les quatre essais rochelais, venant mourir à deux points du bonus défensif. Retière a symbolisé la réaction des Maritimes, vent debout pour revenir au score après une entame ratée. Retière a fait de son mieux, remettant les siens dans l’avancée, se montrant tranchant avec les ballons hérités. Dixièmes après trois journées, les Rochelais voudront relever la tête dimanche à domicile contre Perpignan puis six jours après avec la venue de Lyon à Marcel-Deflandre. “C’est triste de perdre chez soi avec tous ces supporters”, indique Arthur Retière, bien décidé à vivre cette saison dans son intégralité, tout en voulant aller le plus loin possible avec son club.

Contenus sponsorisés
0
0