Icon Sport

Top 14 - Toulon, le changement permanent

Toulon, le changement permanent

Le 31/10/2018 à 17:19Mis à jour Le 31/10/2018 à 17:20

TOP 14 - Depuis le début de la saison, le RCT a du mal à s'inscrire dans la continuité. D'un match à l'autre les changements se multiplient, dictés par les blessures ou autres contre-performances, mais aussi par choix.

Ces dernières saisons, l'instabilité a été la marque de fabrique du RCT. Jusque là, cela s'arrêtait au banc de touche, avec la valse des entraîneurs. Cette saison, le "virus" s'étend au terrain avec des changements perpétuels dans les compositions, notamment à l'arrière, au centre ou à la charnière. "On fait avec les joueurs qui sont à dispositions", justifiait Sébastien Tillous-Borde, ce mercredi lors de la conférence de presse d'avant match. Plutôt dans la saison, Patrice Collazo avait confessé affectionner "les joueurs au profil polyvalent". Quitte à ce que cela soit parfois forcé et contre-nature. L'argument des blessures est entendu, tout comme celui des absences liées aux sélections, mais ils ne justifient pas à eux-seuls le jeu des chaises musicales qui s'est installé.

Top 14 - Eric Escande (Toulon)

Top 14 - Eric Escande (Toulon)Icon Sport

Dans une équipe en proie aux doutes, le manque de continuité peut surprendre, surtout en début de saison avec un nouveau projet qui se met en place. Face à La Rochelle, le RCT a débuté avec le jeune Yoann Cottin, 20 ans et aucun match en professionnel, à la mêlée. Présentant ainsi une septième charnière différente depuis le début de la saison. Ce choix audacieux a été fait au détriment du plus expérimenté Eric Escande, laissé sur le banc. Bien que l'ancien montpelliérain ne soit pas dans la meilleure période de sa carrière toulonnaise, cela interroge, d'autant plus qu'il n'y a pas eu l'effet escompté.

Savea testé au centre

Toujours à la charnière, le poste de dix a connu aussi son lot de joueurs différents. Carbonel a débuté la saison, avant les retours de Belleau et Trinh-Duc. Ensuite, les deux derniers nommés ont alterné entre le poste de premier centre et celui d'ouvreur. Anthony Belleau retenu en équipe de France, François Trinh-Duc devrait à nouveau retrouver son poste de prédilection... à moins que... Au centre, les absences de Mathieu Bastareaud, pour suspension et sélection, n'ont pas permis de trouver plus de stabilité. Tour à tour, Trinh-Duc, Belleau mais Tuisova et Pietersen ont été essayé alors que Fekitoa a parfois goûté à l'aile ou au banc de touche.

Cette semaine, Julian Savea a été testé comme premier centre aux côtés de son compatriote en prévision de la réception de l'USAP... Enfin, le poste d'arrière ne déroge pas à la règle. Collazo l'avait lui-même défini comme un "gros chantier". Annonçant que "celui qui s'imposera, enchaînera les matchs". La bonne formule n'a visiblement toujours pas été trouvée. Même si après quelques expérimentations avec Nakosi, Ikpefan ou le jeune Smaili, Hugo Bonneval semble revenir en grâce devant Jonah Placid. Autant d'incertitudes qui n'aident pas ce RCT en manque de repères à trouver la bonne carburation. Pourtant, il commence à y avoir urgence.

Champions Cup - Malakai Fekitoa et Julian Savea (Toulon) contre Newcastle

Champions Cup - Malakai Fekitoa et Julian Savea (Toulon) contre NewcastleIcon Sport

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0