Icon Sport

Top 14 - Toulon : la jeune garde tape à la porte

Toulon : la jeune garde tape à la porte

Le 05/08/2018 à 11:12Mis à jour Le 08/08/2018 à 08:58

TOP 14 - Longtemps annoncée, la nouvelle stratégie du RCT prend forme. Depuis le début de la préparation, de nombreux jeunes ont intégré le groupe et vendredi dernier, face au Stade-Français, beaucoup d'entre eux ont fait leurs premiers pas avec l'équipe professionnelle. Avec déjà de belles promesses.

Ils s'appellent Mathieu Smaili, Antoine Zeghdar, Florent Vanverberghe, ou encore Mathieu Loudet. Et pour les plus connus Jean-Baptiste Gros, Corentin Vernet et Louis Carbonel. Tous représentent la jeune garde du Rugby Club Toulonnais, la fameuse "génération Wilkinson", formée sur les bords de la Rade et élevée au rythme des succès varois, sous l'ère du divin anglais. Vendredi, lors du match amical face au Stade Français, une grande majorité d'entre eux a fait ses premiers pas avec l'équipe professionnelle. Sur la pelouse de Mayol.

Des étoiles plein les yeux. "C'est bien, ils sont confrontés à l'intensité du haut niveau, face à une équipe du Top 14. Ils avaient besoin de valider la préparation. Pour beaucoup, il s'agissait de leur première pré-saison à ce niveau-là", expliquait Patrice Collazo à l'issue de la victoire face aux parisiens (38-26). Le natif de la Seyne adoube d'ailleurs ses protégés. "J'ai vu des choses intéressantes, le jeunes ont été au niveau de l'équipe".

Pour abonder dans le sens du manager toulonnais, on notera la solide prestation de Louis Carbonel à l'ouverture, couronnée d'un essai, ainsi que les entrées pleines de fougue de Smaili, également à l'ouverture, auteur notamment d'une belle percée dans la défense parisienne ou encore celle de Zeghdar au centre ainsi que la solidité de Vernet en deuxième ligne.

Louis Carbonel - France U20

Louis Carbonel - France U20Icon Sport

Accompagner ces jeunes : l'affaire de tous

Avec un effectif amoindri par les arrivées au compte goutte des internationaux et des recrues, les minots ont eu le temps de s'exprimer. Portés par la confiance de leur staff. "On essaie de les faire venir progressivement. Ils sont très à l'écoute depuis le début de la préparation. Ça fait plaisir de voir de jeunes toulonnais qui auront le potentiel pour sortir au plus haut niveau. A nous de les aider et de ne pas leur brûler les ailes", explique, l’entraîneur des arrières du RCT, Sébastien Tillous-Borde.

Cette nouvelle génération arrive aux côtés d'autres joueurs formés à Berg et déjà habitués à l'équipe première comme Anthony Belleau, Swan Rebbadj, Florian Fresia, Xavier Chiocci ou encore Emerick Setiano, Bastien Soury et Anthony Méric. Loin du cliché qui veut que le RCT ne soit qu'un club de stars internationales.

Florian Fresia (Toulon)

Florian Fresia (Toulon)Icon Sport

Et les stars, justement, prennent plaisir à travailler avec ces minots. "C'est un bon mélange entre eux et nous les plus expérimentés. Ils nous poussent vers le haut. Bien intégrer et aider ces jeunes, ça ne tient pas seulement aux coachs. C'est aussi aux plus âgés d'être là pour eux, de les aider dans leur progression", expliquait récemment JP Pietersen dans les colonnes de Midi Olympique. C'est désormais à Patrice Collazo et son staff de trouver la bonne formule et le bon équilibre pour prouver que ce modèle est viable sur le long terme, d'autant plus dans un club comme Toulon, où l'impatience règne souvent.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0