Icon Sport

Le Racing sans forcer

Le Racing sans forcer

Le 07/01/2018 à 23:00Mis à jour Le 08/01/2018 à 11:43

Diminués par les blessures de 17 joueurs, les Clermontois n’ont pas existé à la U Arena. Les Racingmen ont néanmoins livré un match sérieux, inscrivant 8 essais (58-6) pour décrocher le bonus offensif et revenir à hauteur de La Rochelle à la deuxième place du Top 14.

Les "Jaunards" aux airs de "Jeunards" s’attendaient à vivre une soirée compliquée sur une surface favorisant le jeu de mouvement, et cela s’est confirmé d’entrée. C’est sur sa première occasion que le Racing 92 trouve la faille par Leone Nakarawa, d’un essai rappelant celui de Sekou Macalou dans le derby de la Capitale, après s’être détaché de l’alignement pour une conclusion en force (2’, 7-0). Et c’est dans ce même registre de la puissance que Virimi Vakatawa termine sous les poteaux une action en sortie de mêlée (10’, 14-0).

Virimi Vakatawa (Racing 92) lors du match contre l'ASM Clermont le 07/01/2018

Virimi Vakatawa (Racing 92) lors du match contre l'ASM Clermont le 07/01/2018Icon Sport

Privés de ballons, les Clermontois sont tout simplement en manque de solution dans ce premier acte, pris dans l’agressivité, "comme des lapins dans les phares" lance Franck Azéma au micro de Canal+. Si Dorian Lavernhe se distingue par des passes après-contact et ses premiers points en Top 14 sur deux pénalités (27’ et 33’), l’ouvreur auvergnat ne sait pas trop comment faire avancer son équipe qui s’en remet à son perforateur Peceli Yato, titularisé au centre… Sauf que le déficit de puissance est criant entre les deux équipes.

Fin de série pour Clermont mais les pensées sont ailleurs

Ce duel entre les deux derniers Champions s’avère finalement sans trop de saveur, avec un Racing qui déroule au retour des vestiaires inscrivant six autres essais par Camille Chat (44’), Dimitri Szarzewski (53’), Teddy Thomas (55’), Wenceslas Lauret (58’), Virimi Vakatawa (63’) et Henry Chavancy (71’). Si Clermont met de l’envie à l’ouvrage, les 17 blessés se font ressentir dans ce jeu déployé qui manque clairement de repères. Après donc 55 matches en ayant marqué toujours au moins un essai, la magnifique série de l’ASM s’est arrêtée.

Arrêté. Comme d’ailleurs le match de Samuel Ezeala à la 57ème minute et par la suite l’intérêt de nombreux spectateurs seulement dans l’attente de nouvelles de l’ailier clermontois de tout juste 18 ans. Pour son premier match professionnel, l’Espagnol a été victime d’un KO terrible sur une charge de Virimi Vakatawa, son idole… Arrêté de longues minutes après notamment le déploiement de draps blancs autour du joueur, le match reprendra dans une atmosphère différente qui laisse un gout amer après ce qui devait être un sommet.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés