AFP

25e journée TOP 14 - Pau ne pouvait pas rendre meilleur hommage à ses futurs retraités (29-12)

Pau ne pouvait pas rendre meilleur hommage à ses futurs retraités

Le 28/05/2016 à 20:30Mis à jour Le 28/05/2016 à 20:59

TOP 14 - Pour la dernière réception de la saison, les Palois ont offert une belle sortie aux historiques Traille et Bouilhou contre Grenoble (29-12). Bonus offensif à la clé.

Après 4 défaites de rang, la Section paloise a remporté son match à domicile ce samedi contre Grenoble (29-12). Une victoire bonifiée grâce à un troisième essai en fin de match (74e). Dans des conditions météo difficiles, les deux équipes ont livré un match engagé mais ponctué de nombreuses fautes et de quatre cartons jaunes. Le FC Grenoble, qui a reçu trois avertissements, n’a rien lâché. Malgré une cinquième défaite consécutive, les Isérois ont redressé la tête. Pau revient à une longueur de Grenoble mais surtout, il a offert une belle sortie à Damien Traille et Jean Bouilhou notamment.

Il y avait beaucoup d’émotion au Hameau pour ce dernier match de la saison à domicile. Comme sur de nombreux terrains du Top 14, c’était le moment de saluer les joueurs partants de la Section où ceux qui arrêtaient leur carrière. Ce fut d’abord Joël Rey, l’entraîneur des avants, qui était salué par le public puis Jean Bouilhou et Damien Traille, qui foulaient la pelouse paloise en dernier, encadrés par une belle haie d’honneur des deux équipes. Accompagnés de leurs enfants, ces deux grands "bonhommes" du rugby français laissaient l’émotion les envahir.

Abdellatif Boutaty, le deuxième ligne de Pau

Abdellatif Boutaty, le deuxième ligne de PauAFP

La fête gâchée...

Mais il y avait un match d’abord, une rencontre à gagner avant de faire complètement la fête. Dans un match engagé et haché, il y a eu également de la tristesse côté grenoblois. On ne parle pas des trois cartons jaunes et des trois essais encaissés par le FCG car les Isèrois ont fait un match plein de courage. Mais de la grave blessure de Christophe Loustalot, remplaçant de Lilian Saseras, qui n’avait plus joué depuis le 12 mars dernier. Sorti sur civière, l’ancien bayonnais pourrait souffrir d’une fracture tibia-péroné.

Après ce coup dur, les 30 acteurs ont baissé de rythme mais finalement, la Section paloise a offert une victoire bonifiée à son public et aux Béarnais qui quittent le club vert et blanc par la grande porte. L’essai du bonus, inscrit par Charly Malié à la 73e minute, sonnait le début des festivités pour tout le peuple béarnais. Même sous l’orage, Pau allait pouvoir fêter ses "champions" comme il se doit.

Contenus sponsorisés
0
0