Icon Sport

17e journée Top 14 - Les Rochelais y ont cru jusqu'au bout, ils ont bien eu raison (16-12)

Les Rochelais y ont cru jusqu'au bout, ils ont bien eu raison

Le 31/01/2015 à 20:22Mis à jour Le 31/01/2015 à 22:56

Derrière au score à trois minutes du terme, La Rochelle a finalement réussi à renverser le score face à Clermont (16-12). Un succès crucial en fin de classement.

C’est La Rochelle qui est sortie gagnante de ce choc des extrêmes entre le dernier du championnat et son leader, l’ASM Clermont. Les Rochelais ont montré qu’ils avaient beaucoup de caractère ce samedi soir à Marcel-Deflandre. Alors que la possession de balle a été à leur avantage pendant toute la partie, ils ont couru après le score pendant 78 minutes. Les Jaunards qui ont été réalistes mais peu séduisants pendant tout ce temps ont pris une leçon de courage dans les deux dernières minutes. Les Rochelais ont envie de se maintenir en Top 14, ils l’ont prouvé avec cette victoire 16-12 sur l'ASM. Ils y ont cru jusqu'au bout et ils ont eu raison.

Les Rochelais, un mental de champion

Les Rochelais ont un énorme cœur et ils en ont fait la preuve samedi ce soir face à l’ASM. Les joueurs de Xavier Garbajosa ont essayé durant toute la partie de produire du beau rugby. Ils ont joué à la main, ont relancé, ont tenté… Ils ont eu la main sur la balle la majeure partie du temps et si leurs efforts n’ont pas toujours payés, ils ne se sont pas découragés. Les Maritimes n’ont pas montré de signes de frustration. Au contraire, ils ont montré une grande maîtrise. Les coéquipiers de Jason Eaton savaient où ils voulaient aller et ils y sont allés. Alors qu’il aurait été tentant de taper au pied pour ressortir de leur camp et se rapprocher des poteaux adverses en fin de rencontre, les Rochelais ont choisi de jouer à la main et de remonter le ballon petit à petit, sans se précipiter. L’issue du match leur donne raison. Ils ont bien fait de ne pas aller trop vite et de construire sur leurs forces. Et leur force principale aura été le mental.

Peter Grant (auteur de trois pénalités et d’une transformation), Sireli Bobo, Jean-Pascal Barraque, Mali Hingano (seul marqueur d’essai de la partie) et les autres ont joué ce match avec leurs tripes. Avant le coup d’envoi, ils savaient qu’ils devaient faire une grande partie pour l’emporter et ils savaient à quel point ils avaient besoin de l’emporter. Leur envie de se maintenir était énorme et leur a permis de prendre des points précieux même si, malgré cette victoire, ils sont loin d’être assurés de jouer encore dans l’élite du rugby français la saison prochaine. Cela dit, s’ils continuent comme ça, Patrice Collazo et ses hommes ont des chances d’y arriver. Alors messieurs les Rochelais, félicitations pour ce match et courage pour les 10 journées à venir.

Contenus sponsorisés