Icon Sport

UBB-FCG (présentation) - Grenoble, c'est tout simplement la meilleure équipe à l'extérieur !

Grenoble, c'est tout simplement la meilleure équipe à l'extérieur !

Le 07/02/2014 à 14:11Mis à jour Le 07/02/2014 à 14:22

Le FCG présente le meilleur bilan de Top 14 à l'extérieur avec 15 points déjà récoltés. Vendredi à Bordeaux, les Grenoblois vont essayer d'engranger encore quelques unités supplémentaires. Un déplacement qui leur rappelle de bons souvenirs puisqu'ils l'avaient emporté en Gironde la saison passée pour leur retour en Top 14.

Le cru 2013-2014 sera-t-il aussi bon que celui de 2012-2013 ? Pour les Grenoblois, le déplacement à Bordeaux évoque de bons souvenirs. Le 18 août 2012, pour leur retour en Top 14, les Isérois l'avaient emporté 29-28 à André-Moga. "C'était un peu le déclic de début de saison dernière, on montait de Pro D2, il fallait un bon match d'entrée pour nous faire basculer dans le positif", se souvient le troisième ligne Florian Faure. "On avait été opportunistes, complète Valentin Courrent. L'an dernier, on a remporté qu'une victoire à l'extérieur, c'était à Bordeaux". Ensuite le FCG n'est plus parvenu à décrocher un succès hors de ses bases. La disette a duré plus de trize mois. Elle a pris fin le 21 septembre 2013 à Biarritz, avec une victoire bonifiée 27-21.

Suivront le Racing (22-20) et le coup de tonnerre à Toulon (21-20). "Je crois que le déclic, ça a été la capacité des joueurs à ne rien lâcher, explique Sylvain Begon. Quand on se déplace avec un état d'esprit conquérant, forcément ça se solde par des victoires ou des matches proches de la victoire. On a tiré les enseignements de la saison dernière, où on avait lâché pas mal de matches à l'extérieur. Pour l'instant, on fait une saison quasiment parfaite à l'extérieur, il faudrait qu'on soit encore un peu plus performant à la maison (un seul nul concédé face à Brive, 12-12, mais pas de bonus offensif, NDRL), ça serait parfait". "A Biarritz, explique Valentin Courrent, on y était allé pour faire un coup parce qu'on savait qu'ils étaient pas bien ; au Racing, on y avait été pour ramener un point de bonus et surtout se jauger face à cette belle équipe. En ramenant cette victoire, on s'est dit qu'on pouvait peut-être gagner partout ou accrocher des points de bonus. On a réussi à enchaîner à la maison. Et puis, on a fait ce gros coup à Toulon". Si bien qu'aujourd'hui, le FCG se trouve quatrième du Top 14, devant les cadors comme Toulouse, Toulon, et le Racing.

Faure: "Les Bordelais ne nous aiment pas"

Mais malgré cette position dans les hautes sphères du classement, les Grenoblois demeurent prudents. "On n'est ni qualifié, ni relégué, explique Sylvain Begon, je suis encore un peu dans cet esprit-là, j'ai du mal à basculer sur le haut du tableau. "Il reste neuf matches de championnat, si on en perd neuf, on sait qu'on peut aller très vite vers le bas dans ce championnat si serré", estime Florian Faure.

En Gironde, le FCG va tâcher de ne pas vendanger. "On sait que Bordeaux ne nous aime pas trop, annonce Florian Faure. Ils n'ont pas gagné contre nous en Top 14 (3 défaites en 3 matches, NDRL). Ils ont peut-être envie de se racheter un peu, on s'attend à un gros combat". "Ça va beaucoup se jouer dans l'état d'esprit, dans la tête", pense Sylvain Begon. "La pression elle est sur eux, selon Valentin Courrent. S'ils veulent faire quelque chose dans ce championnat, ils sont obligés d'accrocher tous les succès chez eux". Au FCG d'en profiter.

Contenus sponsorisés
0
0