Laporte défend Boudjellal

Laporte soutient Boudjellal
Par Eurosport

Le 13/01/2012 à 13:24Mis à jour Le 13/01/2012 à 13:44

Le manager toulonnais, Bernard Laporte, a affirmé ce vendredi son soutien à son président, Mourad Boudjellal, après les propos que ce dernier avait tenu après le match Clermont-Toulon envers les arbitres de la rencontre, (il avait parlé de "sodomie arbitrale").

L’ancien sélectionneur des Bleus n’a pas été choqué par les termes employés par l’ancien patron des éditions Soleil: "Ce n’est pas une attaque personnelle contre l’arbitre. Je préfère entendre "sodomie arbitrale" que "l’arbitre enc…" comme je l’entends parfois descendre des tribunes. Ceux qui sont choqués, qui jouent les mielleux, sont ceux qui ne font rien". Bernard Laporte semble même estimer que ces propos étaient nécessaire afin de faire "avancer les choses": "Ce qui est malheureux dans cette histoire, c’est qu’elle montre qu’il faut dire des choses, disons "extravagantes", pour faire bouger. J’ai dit à Berdos après le match qu’on ne pouvait pas continuer ainsi. D’autant que je suis convaincu, pour le connaître un peu, que ce n’est pas un mec qui vient pour t’entuber. J’en ai parlé avec Joël (Jutge, N,D,L,R). Il m’a dit "Bernard, il est bon sur le match sauf qu’il prend quatre décisions qui vous tuent". On peut comprendre que les gens suspectent des choses. Il faut savoir qu’il (M.Berdos) est allé en stage à Clermont-Ferrand, qu’il est allé s’entraîner avec eux. Cela crée quand même une certaine proximité. Ce n’est plus possible dans un monde professionnel. Nous, c’est Maciello qui vient à nos entraînements mais il ne nous arbitrera jamais !".

G.A

Contenus sponsorisés