Other Agency

Bourgoin respire

Bourgoin respire
Par Eurosport

Le 03/10/2009 à 15:29Mis à jour

Bourgoin s'est donné de l'air dans la course au maintien en battant Albi 26-16 à Pierre-Rajon. Plus réalistes et moins indisciplinés, les Isérois ont assuré la victoire grâce à leur maîtrise et à la botte de leur ouvreur Benjamin Boyet. Les Albigeois, de leur côté, peuvent nourrir des regrets.

Une victoire et Bourgoin faisait un mini-break dans le fond du classement, laissant Montpellier et la zone rouge sept points derrière. Côté tarnais, un succès aurait permis de revenir à un point du MHR et à quatre points du premier non relégable. Autant dire que ce dernier match de la neuvième journée était, à l’aube de trêve, plus que primordial, pour le CSBJ comme pour le SCA. Au final, ce sont les Berjalliens qui en sont sortis vainqueurs et qui réalisent la bonne opération du week-end puisqu’ils remontent à la huitième place du classement.
Bien sûr dans des matchs à tel enjeux, les envolées sont rares et les intentions de jeu minimes. Les spectateurs de Pierre-Rajon ont tout de même vu des essais. Quatre au total, dont trois en première mi-temps. Les deux équipes, qui se sont livrées une très grosse bataille dans le jeu au sol, ont principalement axé leur jeu sur l’occupation du terrain mais elles ont su prendre les occasions quand elles se présentaient. Dès la 10e minute de jeu, Boyet montait une chandelle – les Tarnais étaient fébriles sous les ballons hauts – et, malgré un en-avant de Janin, Coetzee inscrivait le premier essai de la rencontre. Le SCA, brouillon dans le jeu mais très performant dans les rucks, répliquait vite et, grâce à une pénalité et un essai de Lakafia après un énième turn-over, menait 10-5 à la 25e.

Manque de réalisme albigeois

Les débats étaient équilibrés mais les Albigeois payaient cher leurs lacunes en touche. Ces derniers rendaient trop de ballons – quatre ballons perdus sur leurs lancers en une demi-heure – et donnaient des munitions aux Isérois qui marquaient un deuxième essai à la 31epar Boyet. 12-10 à la mi-temps, rien n’était fait. Si le CSBJ scorait dès la reprise, par un essai de Basson à la 41e, Albi collait toujours au score grâce à ses buteurs. Le SCA manquait de discipline toutefois et commençait à souffrir en mêlée. Boyet, dans un grand soir, en profitait et permettait aux siens de conserver leur avance. La défense des Isérois tenait bon malgré les assauts répétés des Tarnais à l’heure de jeu.

A la 71e, l’ouvreur berjallien donnait le coup de grâce après une faute au sol des Jaune et Noir. 26-16, Albi allait tout donner pour récupérer le point de bonus défensif. En vain. La bonne volonté ne suffisait pas pour des Tarnais littéralement rincés après avoir enchaîné trois matchs en huit jours. Ils restent scotchés à la dernière place mais auraient mérité d’empocher un point. Bourgoin, de son côté, respire. Enfin presque. A la fin du match, le capitaine Julien Frier lançait un appel à ses dirigeants devant les caméras, demandant que « le club se professionnalise vite sous peine que ce formidable groupe explose à la fin de la saison ». Les supporters isérois ne sont pas prêts de dormir tranquilles.

Contenus sponsorisés