Imago

Clermont rate le coche

Clermont rate le coche
Par Rugbyrama

Le 07/06/2008 à 13:30Mis à jour

En s'inclinant à Bayonne (36-8) lors de la 25e journée, l'ASM a manqué l'occasion d'assurer la première place de la phase régulière avant la dernière journée. Les Jaunards, qui ont encaissé leur plus lourde défaite de la saison, restent sous la pression d

Qu'ils soient Basques ou Clermontois, cette avant dernière journée de Championnat ne présentait aucun enjeu particulier, si ce n'est à la limite l'occasion pour l'ASM de s'assurer la première place. Mais pour leur dernière sortie à Jean-Dauger, Xavier Péméja, Jean-François Beltran et Richard Dourthe avaient encore droit à un accueil de première classe de la part de leurs supporters et ne l'entendaient pas de cette oreille. Et le capitaine Ciel et Blanc allait encore rendre une copie quasi parfaite.

Allez savoir si les Montferrandais pensaient déjà aux demi-finales, mais en tous cas les Jaunards ne semblaient pas du tout dans le coup. Baï débloquait bien le compteur sur sa première et dernière pénalité du match (4e, 0-3) - le buteur auvergnat a manqué deux autres tentatives - mais Dourthe lui répondait immédiatement (6e, 3-3). Les hommes de Vern Cotter, embarqués dans un faux rythme, tentaient bien de donner du l'intensité à cette rencontre en envoyant du jeu. Mais les leaders du Top 14 se faisaient prendre au piège... Edmonds profitait d'un ballon de récupération pour lancer une première fois Gerber dans l'en-but (25e, 16-3).

Le coeur léger

Pas le temps de s'en remettre pour l'ASM et Peyras ajoutait une deuxième couche. Le meilleur marqueur bayonnais (sept essais) venait conclure une magnifique action de quatre-vingt dix mètres. L'Aviron contrait une balle en touche, le renversement arrivait à l'extérieur sur Elhorga qui remisait intérieur avec Gower pour une dernière passe en bord de touche destination Peyras. Floc'h, pris de court par le coup de pied à suivre et la vitesse de l'ailier, ne pouvait rien pour freiner la détermination de son adversaire (27e, 23-3). Et comme si l'addition n'était pas suffisamment corsée, Dourthe donnait encore six points de plus aux siens et rentrait à la pause avec un cent¨pour cent au pied (40e, 29-3).

A la limite de la rupture durant les quarante premières minutes, l'ASM semblait avoir trouvé une sorte de second souffle au retour des vestiaires et relançait quelque peu le suspense. Le jeu d'avants permettait à Cudmore de réduire le score rapidement (29-8, 46e). Baï manquait la transformation mais l'absence du meilleur réalisateur du Championnat, l'Australien Brock James, allait pourtant être encore plus pesante dans la construction.

A l'approche de l'heure de jeu, Montferrand montait un peu plus en puissance. Mais encore faut-il avoir les moyens de ses ambitions... De ballons tombés, en touches contrés : Clermont ne parvenait pas à revenir dans la partie et devait au contraire céder une dernière fois en fin de match. Deen profitait encore d'une belle combinaison à trois pour sceller définitivement le score (36-8, 73e). Dans les tribunes, les supporters de l'Aviron entonnaient leur répertoire. Au bord du terrain, Xavier Péméja et Jean-François Beltran retenaient tant bien que mal leurs émotions. En battant le leader qui plus est avec la manière, les entraîneurs et leur capitaine, porté en triomphe, pouvaient quitter Jean-Dauger le coeur léger.

Contenus sponsorisés