• XV de France - Fabien Galthié
    XV de France - Fabien Galthié

Galthié : "Il y a un cercle vertueux autour de cette équipe de France"

Le | Mis à jour

TEST-MATCH - Après une victoire acquise dans les derniers instants de jeu grâce notamment à un essai de Damian Penaud, le sélectionneur du XV de France, Fabien Galthié, retenait avant tout l’état d’esprit affiché par son équipe sur la pelouse du Stade de France. Interview.

Que retenez-vous de cette rencontre ?

On retient la victoire. L’équipe a su rester mobilisée malgré les problèmes rencontrés sur ce match. On a toujours réagi, aussi, quand nous avons encaissé des points : on a fini fort les deux mi-temps.

La France fait tomber l'Australie au bout du suspense !!! ?? #FRAAUS #XVdeFrance

Le film du match > https://t.co/b5Ra4bG0vy pic.twitter.com/uHfQip7wEF

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) November 5, 2022

Avec onze victoires consécutives, le record de 1937 est désormais tombé. Que ressentez-vous ?

À notre niveau, gagner les matchs est la mission principale. On est donc très heureux pour les joueurs ; leur travail est récompensé. Et ça donne de la confiance, ça valide la méthode de travail choisie depuis le début du mandat. Mais nous sommes encore une équipe jeune, une équipe ayant une expérience collective en deçà des meilleures nations du circuit international.

Cet essai de Damian Penaud, survenu en fin de match, est-ce un énorme soulagement ?

Oui, c’est certain. En même temps, nous n’étions pas surpris de nous retrouver dans cette position-là. Pour nous, chaque reprise de compétition est délicate. Ce fut d’ailleurs le cas l’an passé à la même époque, contre l’Argentine en ouverture de la tournée d’automne . Et puis, revenir dans ce stade que nous avions quitté, en folie, le 19 mars et au soir du grand chelem nous pousse mais quelque part, crée aussi une forme d’ambiguïté sur notre engagement. Il nous faut apprendre à gérer tout ça.

Les Australiens vous ont contré sur les mauls pénétrants. Pourquoi avoir été inefficaces dans ce secteur de jeu ?

Inefficaces, je ne sais pas… On a été bons sur notre conquête en touche, bons en l’air et moins bons au sol. On aurait pu jouer mieux ces ballons portés mais là aussi, chaque rencontre nous apprend des choses. C’est un point d’amélioration parmi tant d’autres. […] Nous sommes à une semaine d’affronter les champions du monde en titre. Pour nous, ça ressemble un peu à une finale de Coupe du monde.

Qu’avez-vous pensé de la performance de Thomas Ramos, titularisé à l’arrière face à l’Australie ?

C’est une belle soirée pour lui comme pour nous. Il a été efficace sous les ballons hauts, très bon au pied, pertinent balle en mains. C’est très bien.

Penaud, grâce à un éclair de génie, et Ramos, rassurant et précis, ont été les grands bonhommes de la victoire française. En revanche, Atonio a été mis à la faute, quand Woki et Fickou furent trop discrets. Les notes des Bleus ! ?? #FRAAUS #XVdeFrance https://t.co/ail5QGZVmN

— Midi Olympique (@midi_olympique) November 5, 2022

Pouvez-vous nous donner des nouvelles des blessés, Killian Geraci et Romain Taofifenua ?

Killian, c’est le genou qu’il a récemment dû opérer : à l’échauffement, il est mal retombé après une touche et on a donc pris la décision de changer notre feuille de match. Ce soir, Killian est très triste et nous avec. Romain ? Il semblerait que ce soit une simple contusion à l’épaule.

L’ambiance au Stade de France était une nouvelle fois merveilleuse. Qu’en avez-vous pensé ?

Nous sommes un peuple gaulois. L’affect, l’émotion, ça nous aide à nous dépasser. Le stade plein, c’était un des objectifs que nous nous étions fixés avec cette équipe, au début du mandat. On voulait embarquer tout le rugby français avec nous et c’est le cas, aujourd’hui. Il y a un cercle vertueux autour de cette équipe de France. Mais attention : à ce niveau-là, chaque match est une autre histoire.