Icon Sport

L'antisèche : des Bleus indisciplinés certes... mais intenables !

L'antisèche : des Bleus indisciplinés certes... mais intenables !
Par Simon Valzer via Midi Olympique

Le 24/10/2020 à 23:38Mis à jour Le 24/10/2020 à 23:41

TEST MATCH - Pour leur match de reprise, les Bleus de Fabien Galthié se sont offert une large victoire face à un adversaire de choix, le pays de Galles, à qui ils se sont offerts le luxe d'inscrire cinq essais. Nombre de Bleus ont brillé, comme Vakatawa ou Dupont, mais il faudra aussi corriger des carences en vue de l'Irlande.

Le match

Cueillis à froid par un essai inscrit par Leigh Halfpenny dans la première minute de la rencontre, les Bleus ont totalement raté leur entame. Maladresses, passes hasardeuses, absence dans les duels aériens, indiscipline... les douze premières minutes ont été un cauchemar, jusqu'au premier essai marqué par Baille après une percée de Ntamack. Un essai qui redonna de la confiance aux Bleus, qui continuèrent de monter en puissance, à l'image des Fickou,Vakatawa et surtout Dupont qui marqua deux essais à quatre minutes d'intervalles peu avant la pause.

Au retour des vestiaires, le capitaine Ollivon annonça la couleur en gagnant le coup d'envoi qui suivit la pénalité passée par Biggar. Les Bleus auraient même pu marquer à nouveau si Alldritt n'avait pas commit un en-avant juste devant l'en-but. Ensuite, les Tricolores n'ont pas relâché leur étreinte, et surtout pas grâce aux entrées de Gros, Chat, Bamba et Taofifenua qui redonnèrent un coup de fouet au pack français. Alors que Biggar (blessé à la cheville dans le premier acte mais non remplacé) s'effondra dans ses tentatives face aux perches (trois échecs et huit points laissés en route en deuxième mi-temps), les Bleus s'appuyèrent encore sur les accélérations fourdoyantes de Dupont qui offrit un ballon d'essai à Ollivon. Les Gallois répliquèrent par un essai en force du pilier Smith, mais quatre minutes plus tard Teddy Thomas s'échappa le long de la touche et tapa un petit par-dessus pour lui même afin de marquer le cinquième et dernier essai qui paracheva le récital offensif livré par les hommes de Fabien Gatlhié.

XV de France - Charles Ollivon, face au Pays de Galles.

XV de France - Charles Ollivon, face au Pays de Galles.Icon Sport

Le chiffre : 9

Neuf pénalités, c'est le total astronomique de pénalités concédées par les Bleus dans les seules 25 premières minutes de la rencontre. Une indiscipline terrible qui explique en grande partie la très mauvaise entame des hommes de Fabien Galthié. Heureusement, les Bleus sont parvenus à stopper l'hémorragie sur la deuxième moitié du premier acte en se montrant plus précis dans leurs courses de soutien, leurs attitudes au sol et aussi plus dominateurs sur la ligne d'avantage. Sur une note plus positive, on peut aussi souligner l'excellente prestation de Romain Ntamack face aux perches, qui a signé un magistral 100 % dans l'exercice (6/6), malgré certaines tentatives particulièrement excentrées.

Le joueur : Virimi Vakatawa

Difficile d'attribuer ce titre tant plusieurs Bleus ont brillé. Au centre, Gaël Fickou débloqua ou créa bon nombre de situations positives. A la mêlée, Antoine Dupont s'est encore signalé par deux essais, et des accélérations dont il a le secret. Devant, Bernard Le Roux a encore une fois abattu un travail de titan. Romain Ntamack a bien conduit l'attque bleue et a signé un 100 %. Mais s'il fallait n'en retenir qu'un, on retiendrait Virimi Vakatawa. Le centre des Bleus a été un danger permanent pour la défense galloise. Puncheur, passeur, accélérateur, défenseur intraitable, le trois-quart du Racing a été excellent.

Virimi Vakatawa - France

Virimi Vakatawa - FranceIcon Sport

La question :

Les Bleus sont-ils prêts pour l'Irlande ?

Sondage
19518 vote(s)
Oui
Non

Au vu du score, on serait tenté de répondre d'emblée par l'affirmative. Pourquoi ? Parce que les Bleus ont montré une belle force de caractère pour se ressaisir après une très mauvaise entame et qu'ils ont inscrit cinq essais au pays de Galles avec une seule semaine de préparation, prouvant au passage qu'ils n'ont rien perdu de leur potentiel offensif. Ceci étant dit, les Bleus ont du pain sur la planche avant d'affronter l'Irlande : ils devront absolument corriger leur indiscipline et se ressaisir sur les duels aériens, dans lesquels les Bleus ont été dépassés. Soit en étant dominé par l'adversaire, soit en ne se donnant même pas la peine de les disputer, comme ce fut souvent le cas de Teddy Thomas.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés