Icon Sport

Test Match - Les notes des Bleues : Julie Duval au four et au moulin

Les notes des Bleues : Julie Duval au four et au moulin

Le 10/11/2018 à 09:49Mis à jour Le 10/11/2018 à 10:07

TEST MATCH - Impossible de donner une note en-dessous de la moyenne à des joueuses qui ont tout donné au point de faire douter les maîtresses du monde… Mention spéciale toutefois à la première ligne qui a largement dominé son adversaire.

15. Montserrat Amédée (5/10)

Plutôt à l’aise dans ses contre-attaques avec plusieurs franchissements à la clé, l’arrière du XV de France a en revanche eu un peu plus de mal à faire fructifier ses bonnes initiatives, avec notamment une tendance fâcheuse aux courses en travers. Une tentative de pénalité manquée qui fait mal (21e), à 22 mètres face aux poteaux. Remplacée après une blessure au genou qui semble très sérieuse (62e) par Ian Jason, toute proche d’être décisive sur la dernière action du match.

Test Match - Amédée Monserrat (France) contre les Black Ferns

Test Match - Amédée Monserrat (France) contre les Black FernsIcon Sport

14. Cyrielle Banet (5/10)

Son premier ballon ne l’aura probablement pas mise en confiance, avec un en-avant en bout de ligne. Parfois mise en difficulté par les coups de pied de Krysten Cottrell, elle n’a en revanche pas ménagé ses efforts défensifs. Dommage de ne pas avoir pu apprécier un peu plus sa pointe de vitesse, qu’on ne vit que par intermittences en deuxième période.

13. Nassira Kondé (5/10)

Elle non plus, les conditions de jeu ne l’auront pas servie. Propre sur ses rares ballons d’attaque, elle s’est surtout concentrée à cantonner les rushs de sa redoutable vis-à-vis, Stacey Waka. Non sans difficulté, au vu de la densité de cette dernière...

12. Carla Neisen (6/10)

Globalement solide au milieu de terrain, où elle parvint à plusieurs reprises à couper les extérieurs aux néo-zélandaises. C’est malheureusement elle qui manqua le plaquage sur Demant, à l’origine du deuxième essai néo-zélandais. Rien qu’on ne saurait toutefois lui reprocher, au vu de son engagement total.

11. Caroline Boujard (7/10)

La plus remuante, et de loin, des trois-quarts tricolores. Bien présente sous le coup d’envoi de la rencontre, elle fut à plusieurs reprises proche d’inscrire un essai à la poursuite de coups de pied. Un manque de réussite qui s’est prolongé jusqu’à la toute fin de match, où un essai lui fut refusé à la 80e pour un minuscule en-avant de Ian Jason à la réception d’une diagonale au pied de Bourdon.

10. Caroline Drouin (5/10)

Les conditions météorologiques et le ballon glissant ne lui ayant pas permis d’exploiter tout son talent en attaque, Drouin a alterné le bon et le très moyen dans l’occupation du terrain. À son débit, un ballon mal joué au pied dans le dos de la défense néo-zélandaise, sur une des rares possessions françaises près de la ligne adverse, qui permit aux Black Ferns de s’en tirer à bon compte. Passée au centre, elle fut remplacée en fin de match par Maëlle Filopon.

9. Pauline Bourdon (6/10)

Comme sa comparse de la charnière, celle-ci a alterné et le moins bon dans l’occupation du terrain, avec quelques coups de pied imprécis. Si on peut lui reprocher une pénalité jouée rapidement derrière une mêlée qui ne s’imposait pas, la demi de mêlée tricolore a au moins eu le mérite d’impulser du rythme à la partie, à l’image d’une superbe initiative à la 65e. A terminé le match à l’ouverture, remplacée à la mêlée par Yanna Rivoalen.

Test Match - Pauline Bourdon (France) contre les Black Ferns

Test Match - Pauline Bourdon (France) contre les Black FernsIcon Sport

7. Julie Annery (6/10)

Au four et au moulin en défense, elle n’a pas laissé le moindre répit à la demi de mêlée Cocksedge, qu’elle a harcelé en permanence. Décisive sur le sauvetage d’un essai, en se plaçant sous le ballon d’une néo-zélandaise. Remplacée par Céline Ferer (56e)

8. Romane Ménager (8/10)

Auteur d’un match plein dans l’engagement à l’image de son énorme repli sur Waaka en début de match, la Montpelliéraine a surtout été une des rares tricolores à peser offensivement, avec notamment un superbe franchissement à la demi-heure de jeu.

6. Gaëlle Hermet (7/10)

Une activité défensive de tous les instants, avec plusieurs arrêts buffet qui ont fait mal au moral des Black Ferns, et un sauvetage désespéré devant son en-but sur une tentative de Blackwell (44e). La capitaine a payé de sa personne et montré l’exemple, même si elle peut se reprocher un grossier en-avant en bout de ligne (69e).

Test Match - Gaëlle Hermet (France) contre les Black Ferns

Test Match - Gaëlle Hermet (France) contre les Black FernsIcon Sport

5. Safi N’Diaye (7/10)

Comme à son habitude, la Montpelliéraine s’est avérée dominante physiquement, dans les rucks mais aussi en touche, où elle perturba en première période toutes les initiatives des Black Ferns en premier sauteur. Évidemment essentielle dans la bonne tenue de la mêlée française, elle a en revanche commis quelques fautes au sol évitables.

Test Match - Safi N'Diaye (France) contre la Nouvelle-Zélande

Test Match - Safi N'Diaye (France) contre la Nouvelle-ZélandeIcon Sport

4. Lenaïg Corson (6/10)

Précieuse dans le travail de l’ombre, la Bretonne s’est démultiplié dans le combat avec une abnégation qui a forcé le respect. On regrettera toutefois cet en-avant commis sous le coup d’envoi de la deuxième mi-temps, qui offrit aux Néo-Zélandaises un long temps fort. Remplacée par Audrey Forlani (56e), qui n’aura malheureusement passé qu’un quart d’heure sur la pelouse en raison d’un protocole commotion

3. Julie Duval (9/10)

Au-delà de sa domination sans faille en mêlée, la Normande a réalisé un match plein dans le jeu courant, à l’image de deux contests salvateur réalisé près de son en-but aux 47e et 65e, annihilant des temps forts néo-zélandais. Remplacée à la 73e par Chloé Pelle, qui s’en est remarquablement tirée pour ses premières mêlées au niveau international, avec notamment une superbe double poussée à la 75e.

2. Caroline Thomas (7/10)

À l’image de son équipe, la leader de combat des Bleues a livré un match très propre sur les basiques de son poste, avec des lancers en touche précis et une présence évidente en mêlée fermée. Remplacée par Laure Touye, qui s’est mise au diapason.

Test Match - Caroline Thomas (France) contre la Nouvelle-Zélande

Test Match - Caroline Thomas (France) contre la Nouvelle-ZélandeIcon Sport

1. Annaëlle Deshayes (6/10)

À l’instar de ses consœurs de la première ligne, elle a évidemment contribué à la nette domination de la mêlée bleue en première période. Las, quelques positionnements ambigus ayant incité l’arbitre Sarah Cox à la sanctionner contre toute évidence à plusieurs reprises, le staff tricolore pris le pari de la coacher très tôt, dès la 47e minute. Remplacée par Lise Arricastre, qui a semblé évoluer un léger ton en-dessous.

Contenus sponsorisés
0
0