Icon Sport

Les Springboks passent la seconde

Les Springboks passent la seconde
Par Rugbyrama

Le 31/07/2021 à 20:14Mis à jour Le 31/07/2021 à 21:40

LIONS 2021 - Menés 9 à 6 à la pause, les champions du monde sud-africains sont revenus des vestiaires en patrons, pour finalement s'imposer 27 à 9, face à des Lions britanniques et irlandais impuissants. Les hommes de Warren Gatland se sont montrés indisciplinés lors du deuxième acte, et concèdent leur première défaite dans cette série de tests.

Qu’a-t-il bien pu se passer à la pause, ce samedi, dans les vestiaires du Cape Town Stadium ? La réponse est probablement à chercher du côté des Springboks. Les hommes de Jacques Nienaber - comme ceux de Gatland d’ailleurs - n’avaient pas montré grand-chose lors des quarante premières minutes. Bien en dessous de leur meilleur niveau, ils se retrouvaient même menés 9 à 6 à la pause, la faute à la botte du Gallois Dan Biggar, qui faisait mieux que son homologue sud-africain, Handré Pollard.

La partie est alors engagée, tendue, mais avant tout brouillonne. Les grandes envolées se font désirer, et il faut donc attendre la seconde période pour voir des essais, même si cette dernière est presque aussi hachée que la première. Le jeu fait en effet la part belle au combat d'avants ainsi qu'aux charnières, ou plus particulièrement aux panards cramponnés de ces dernières. De chandelle en chandelle, en passant par les coups de pied dans la boîte de Faf de Klerk et de Conor Murray, la rencontre semble partie pour ne jamais décoller… Jusqu’à cette séquence de jeu survenue autour de la 45e minute, où les Boks font enfin (!) l’étalage de leurs qualités.

Presque invisible lors du premier acte (sauf lorsqu’il est sanctionné par l'arbitre Ben O’Keeffe), l’ailier Makazole Mapimpi permet aux siens de reprendre l’avantage. Suite à un enchaînement de temps de jeu, et sur un ballon joliment distillé par le Montpelliérain Handré Pollard, celui qui avait marqué lors de la dernière finale de coupe du monde se retrouve à la conclusion.

Les Lions ne sont alors menés que de deux points, mais ils ne s’en remettront pas. Ou peut-être est-ce simplement que les champions du monde ne relâcheront pas l’étreinte. Comme les locaux l’avaient été avant la mi-temps, les Lions se montrent très indisciplinés. Résultat : l’Afrique du Sud, sans être géniale, contrôle la partie et laisse la puissance de ses joueurs faire le reste. La puissance, certes, mais aussi la qualité technique. Faf de Klerk en est l’illustration, lorsqu’il tape à suivre dans l’en-but des Lions, à l’heure de jeu. Le trois-quarts centre Lukhanyo Am est le plus prompt à aplatir. L’essai sera validé après un appel à la vidéo, chose récurrente lors de cette longue rencontre au rythme haché.

Avec la transformation de Pollard, les partenaires du vétéran Alun Wyn Jones sont mis à distance (18-9). Presque sans solutions, et imprécis lorsqu’ils en trouvent une, ces derniers s’étiolent au fil des minutes, et laissent filer des Sud-Africains à la solidité retrouvée vers leur première victoire dans la série de trois tests.

21-0 en seconde période

Comme un symbole, le paquet d’avants britanno-irlandais, qui s’était montré plutôt dominateur samedi dernier, se fait concasser par Etzebeth, Mostert, et compagnie. C’est notamment le cas en mêlée, un secteur de jeu qui permet aux "Sudafs" d’obtenir une énième pénalité, à quelques secondes de la fin du match. Évidemment, c’est transformé par Handré Pollard, lui qui ne s’était pas fait prier pour enquiller d’autres coups de pied auparavant.

La semaine passée, les Boks avaient craqué en fin de match, cette fois, ce fut au tour des hommes en rouge de céder. Et encore plus largement... Score final : 27 à 9. Les Lions encaissent un cinglant 21-0 en moins de quarante minutes, synonyme de copie à revoir. De leur côté, les champions du monde, solides sur les fondamentaux, s’offrent une "belle", et passent enfin la seconde.

Par Dorian VIDAL

Le film du match

Contenus sponsorisés