Icon Sport

Test-match - Australie-France - Saint-André doit composer avec des joueurs pas en forme

Saint-André doit composer avec des joueurs pas en forme

Le 04/06/2014 à 16:14Mis à jour Le 04/06/2014 à 16:53

Dusautoir, Picamoles, Médard, ainsi que les finalistes du Top 14: autant de joueurs qui ne sont pas à 100%. Philippe Saint-André a donc dû composer au moment de livrer sa composition face à l'Australie.

Dusautoir "pas à 100%"

Désigné capitaine pour le tournée en Australie, Thierry Dusautoir ne figure même pas sur le feuille de match du premier test samedi à Brisbane contre les Wallabies. Un choix surprenant. Qui interpelle surtout. Sauf que le sélectionneur, Philippe Saint-André, a une bonne raison de ne pas titulariser le meilleur joueur du monde IRB 2011. "Thierry n'est pas encore à 100%. On a préféré lui donner une semaine de plus pour qu'il se remette tout à fait", a déclaré PSA qui n'a pas caché savoir depuis plusieurs semaines que le Toulousain n'était pas au meilleur de sa forme. Le troisième ligne revient d'une sérieuse blessure à un biceps contractée en janvier et avait pris part aux derniers matchs de championnat de son équipe. Pourquoi l'avoir pris alors ? "Mais c'était important qu'il soit là, dans le groupe", a renchéri le sélectionneur national. De ce fait, c'est le pilier droit Nicolas Mas (70 sélections) qui portera les galons de capitaine samedi. Reste à savoir si Dusautoir sera apte pour le service à l'occasion des deux derniers matchs.

Soucis physiques pour les Toulousains

Dusautoir n'est pas le seul Toulousain dont le physique pose problème. En dépit de trois semaines entières de repos, les Haut-Garonnais semblent encore soumis à des pépins. C'est le cas de l'ailier Maxime Médard, qui se ressent d'une cheville et du troisième ligne Louis Picamoles, toujours gêné par des soucis récurrents à une hanche. Le flanker Yannick Nyanga avait, lui, dû stopper l'entraînement mardi pour un souci à un genou et aucun des quatre ne figure sur la feuille de match. C'est pour cette raison que Saint-André a dû innover et faire confiance à une troisième ligne new-look Le Roux-Chouly-Ouedraogo. Tout en sachant que Ouedraogo a longtemps été sur le flanc cette saison et n'est revenu que pour les deux derniers matchs de son équipe où il était à chaque fois remplaçant.

Picamoles - XV de France - 15 juin 2013

Picamoles - XV de France - 15 juin 2013Icon Sport

Le Bourhis n'a joué qu'un match à l'aile

Avec la méforme de Médard et la fin de saison tardive de Dulin, finaliste du Top 14, Saint-André n'avait plus beaucoup de solutions pour composer son triangle d'arrière. Pour sa première cape, le Bordelais Félix Le Bourhis débutera donc sur l'aile gauche. Poste qu'il n'a occupé qu'une seule fois en Top 14 avec son club de l'UBB (face au Stade français en avril), lui habituellement centre. "Il y a des gens timides dans la vie mais moi je lui demande de ne pas être timide sur le terrain", a lancé Saint-André à son sujet. Pas forcément un cadeau pour une entrée en matière sur la scène internationale. Sa vitesse et son efficacité (6 essais en championnat) devront l'aider pour ne pas passer à côté.

Michalak "déterminé à jouer"

Enfin, Saint-André a confié le poste d'ouvreur à Frédéric Michalak. Samedi dernier, il était avec ses coéquipiers au Stade de France pour la finale du Top 14. Certes, le Toulonnais n'était pas sur le terrain. S'il n'apparait pas émoussé, il pourrait en revanche manquer de rythme et le doute entoure son véritable état de forme. N'entrant pas dans les plans sportifs de Bernard Laporte, l'ouvreur n'a pas disputé les phases finales de Coupe d'Europe et de Top 14, couronné sur les deux tableaux. Il n'a rallié Brisbane que mardi matin, dans le wagon des finalistes du championnat, et doit depuis digérer huit heures de décalage horaire. Un temps, Parra s'est entraîné à l'ouverture. Mais PSA a préféré l'option Michalak et compte sur son état d'esprit revanchard. "Fred n'a pas eu beaucoup de temps de jeu depuis 3-4 semaines donc il est content, déterminé à jouer". A voir combien de temps il tiendra pour ce match international, où le rythme est plutôt élevé.

Michalak Ouedraogo - XV de France - Novembre 2012

Michalak Ouedraogo - XV de France - Novembre 2012Icon Sport

Contenus sponsorisés