Midi Olympique

La finale Crusaders – Jaguares en chiffres

La finale Crusaders – Jaguares en chiffres

Le 06/07/2019 à 16:09

SUPER RUGBY - Super Rugby ou pas, une finale reste une finale, qu’il s’agit de gagner à tout prix. Les Crusaders en ont fait la preuve pour la dixième fois de leur histoire, en construisant un succès sans appel par le biais d’un rugby diaboliquement minimaliste.

7

En secondes, le temps qu’il a fallu aux Crusaders pour inscrire l’unique essai du match, fruit d’un ballon arraché par Matt Todd au niveau des 40 mètres et d’un bon choix de KieranRead optant pour la solution Whitelock dans un minuscule côté fermé. Au bout de trente mètres de course, le deuxième ligne international fixait parfaitement l’arrière des Jaguares pour offrir le ballon à son talonneur Codie Taylor. Froid et chirurgical.

98

Le nombre de passes réalisées par les Néo-Zélandais, particulièrement faible. D’abord parce que ces derniers se sont intelligemment adaptés à la défense argentine, qui coupait très vite els extérieurs. Mais surtout parce que les Crusaders se sont contentés de bien défendre après avoir pris le score, laissant l’initiative aux Argentins (178 passes et 55 % de possession) pour mieux les mettre sous pression.

3

Le nombre d’occasions ratées par l’ailier argentin Moroni, une première fois repris sur a ligne adverse par Havili et Hall (37e), et une deuxième fois par Sevu Reece (54e) avant de s’avérer légèrement trop court à la poursuite d’un bon coup de pied rasant de son ouvreur Diaz Bonilla. Une inefficacité qui a coûté très cher aux Jaguares.

12

Il s’agit du nombre de pénalités distribuées par M. Peyper sur l’ensemble du match (4 contre les Crusaders, 8 contre les Jaguares). Signe qu’au moins en matière de discipline, la rencontre s’est déroulée dans des standards internationaux. Ce fut en revanche beaucoup moins le cas en matière d’utilisation du ballon, où l’on a recensé pas moins de 38 ballons perdus (18 par Canterbury, 20 par les Argentins).

4

Le nombre de défenseurs battus par le troisième ligne des Jaguares Pablo Matera, record du match à égalité avec son centre Orlando et son ailier Moroni. Le futur Parisien s’est avéré l’homme par lequel le danger est régulièrement arrivé, sa capacité à remporter les duels (49 mètres parcourus) ayant été bonifiée par des passes au contact (4) judicieusement distillées. Dommage que ses partenaires ne soient montrés inefficaces au moment de conclure…

15

Le nombre de plaquages réalisés par l’homme du match Matt Todd, dont les interventions ont systématiquement empêché les Argentins de gagner la ligne d’avantage dans la zone de l’ouvreur adverse. Très investi dans le combat au sol, Todd a par ailleurs ralenti un nombre considérable de sorties de balle dans les rucks, arrachant même à la force des bras le ballon qui ouvrit la voie du seul essai du match à Codie Taylor.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0