Icon Sport

Moment charnière pour Beauden Barrett

Moment charnière pour Beauden Barrett
Par AFP

Le 07/11/2020 à 09:07

RUGBY CHAMPIONSHIP - Après la correction infligée à l'Australie, la Nouvelle-Zélande fait tourner. La star Beauden Barrett réintègre la charnière All Blacks samedi (9h45/8h45 GMT) à Brisbane pour un nouveau duel face aux Wallabies à l'occasion du Rugby Championship, le quatrième en moins d'un mois.

Au début des hostilités, le 10 octobre, l'Australie n'est pas passée loin d'une victoire contre son éternelle rivale océanienne, décrochant un nul (16-16) prometteur à Wellington. Mais la Nouvelle-Zélande a élevé le niveau, remportant la deuxième manche (27-7) à Auckland, avant d'humilier les Wallabies (43-5) samedi dernier devant quelque 40.000 spectateurs masqués, à Sydney. Ce succès record, le plus large entre les deux équipes, a scellé un dix-huitième titre consécutif pour les All Blacks dans la Bledisloe Cup, vénérable opposition annuelle avec les Wallabies.

Place maintenant à de nouvelles joutes pour lesquelles le sélectionneur de la Nouvelle-Zélande Ian Foster a effectué des changements. Et non des moindres: il fait souffler l'ouvreur Richie Mo'unga, étincelant à Sydney avec deux essais inscrits. Le demi de mêlée Aaron Smith est aussi laissé au repos. Toute la charnière est donc modifiée, avec TJ Perenara titulaire en N.9 et Beauden Barrett qui bascule du poste d'arrière à celui d'ouvreur, son rôle préféré. Polyvalent, le meilleur joueur du monde des années 2016 et 2017 avait fait son trou à l'ouverture avant d'en être délogé par Mo'unga. "Le fait d'avoir déplacé Barrett à l'arrière en dit déjà long sur son potentiel", souligne Pierre Rabadan, consultant pour la chaîne Canal+ samedi.

La vedette des Crusaders était titulaire en N.10 et Beauden Barrett en N.15 lors de la Coupe du monde 2019 au Japon, où la Nouvelle-Zélande, double tenante du titre, s'est classée troisième.

Barrett et ses frères

"Barrett n'a pas fait son meilleur Tournoi à l'arrière et l'association des deux n'a pas donné son plein régime à ce moment-là", estime Rabadan, ex-troisième ligne international (2 sélections). "Mo'unga a eu besoin d'un peu de temps pour s'acclimater au niveau international" mais "depuis la Coupe du monde, il a franchi ce cap-là et on en a eu une éclaboussante démonstration samedi dernier y compris dans leur complémentarité", poursuit l'ancien joueur du Stade français, devenu l'adjoint aux Sports de la maire de Paris Anne Hidalgo. Illustration de cette complémentarité lors du troisième essai des Blacks à Sydney: un coup de pied par-dessus la défense australienne de Barrett a trouvé la flèche Mo'unga, auteur d'un doublé.

A Brisbane, Beauden Barrett jouera sans lui mais avec ses frères, titulaires: le deuxième ligne Scott et le polyvalent Jordie passé de l'aile... à l'arrière. Les Blacks récupèrent par ailleurs le troisième ligne centre Ardi Savea, de retour de congé paternité. Le sélectionneur des Wallabies Dave Rennie a lui procédé à sept changements dans son XV de départ pour éviter une nouvelle correction. "Nous devons faire pression sur les All Blacks pour les empêcher d'évoluer à leur meilleur niveau", a-t-il prévenu, rappelant que son équipe avait su le faire à Wellington.

Contenus sponsorisés