• Pro D2 - Peter Lydon (Rouen)
    Pro D2 - Peter Lydon (Rouen)
  • Pro D2 - Jordan Michallet (Rouen)
    Pro D2 - Jordan Michallet (Rouen)
  • Pro D2 - Stade Jean-Alric (Aurillac)
    Pro D2 - Stade Jean-Alric (Aurillac)

La belle surprise Rouen, Jean-Alric imprenable... Nos coups de cœur de l'année 2022 en Pro D2

Par Rugbyrama
Le | Mis à jour

PRO D2 - La rédaction de Rugbyrama vous propose ses coups de cœur sur l'année 2022 en Pro D2. Le courage de Rouen, la cité d'Aurillac imprenable, Oyonnax indécent... Le tout dans un championnat toujours plus serré et remplis d'internationaux. Voici nos coups de cœur.

Rouen a du cœur

L'année 2022 avait bien mal commencé pour les Rouennais. Eux encore plus que tout le monde, ont été touchés par le décès soudain de Jordan Michallet, leur demi d'ouverture. Mais alors qu'il est toujours très compliqué de se relever d'un drame comme celui-là, Rouen s'est battu. C'est à la dernière journée, après un scénario fou, que les Normands ont décroché leur maintien dans l'antichambre de l'élite.

Pro D2 - Jordan Michallet (Rouen)
Pro D2 - Jordan Michallet (Rouen)

Quelques mois plus tard, au commencement de la saison 2022-23, Rouen s'est ensuite métamorphosé. Jouer le maintien, c'est bien, jouer la qualification, c'est mieux. Nicolas Godignon et les siens diront certainement que l'objectif reste d'être éloigné de la zone rouge, mais depuis quelques mois, Rouen est une belle équipe.

Un championnat toujours plus serré

On a l'habitude de le dire saison après saison, mais le championnat de Pro D2 est un des plus homogènes du monde. Quelle concurrence ! Que ce soit pour les premières places, pour la qualification ou le maintien, le suspense est de mise en Pro D2. Cela donne des bonnes surprises, comme la qualification de Carcassonne en phase finale l'année dernière, mais aussi des mauvaises, comme cette saison Montauban, Béziers et... Carcassonne, qui jouent le maintien.

Jean-Alric, cité imprenable

Aurillac est un des très grands habitués de cette Pro D2. Et cette année encore, les Cantalous ont pu compter sur leur forte résistance à domicile. C'est simple, ils n'ont perdu qu'une seule fois à Jean-Alric en 2022 : contre un Stade montois injouable, qui était venu faire le coup du siècle. Mais sinon, qu'il fasse beau, qu'il vente, qu'il pleuve ou qu'il neige, Aurillac a toujours su se montrer souverain sur ses terres.

Pro D2 - Stade Jean-Alric (Aurillac)
Pro D2 - Stade Jean-Alric (Aurillac)

Cette saison, les hommes de Roméo Gontinéac sont toujours invaincus à domicile et profitent de cela pour être bien placés au classement. Et si cela continuait en 2023 ?

Oyonnax marche sur l'eau

La saison passée, Oyonnax n'était pas encore arrivé à maturité. Dépassé par Mont-de-Marsan et Bayonne au classement final du Pro D2, le club de l'Ain avait pu battre Colomiers avec difficulté avant de perdre à Bayonne en demi-finale. Mais cette saison, les Oyomen sont à un autre niveau. Avec douze victoires et un nul en quinze matchs, les hommes de Joe El Abd sont largement premiers du classement.

Invaincus à domicile (avec 39 points glanés sur 40 possibles), les Noir et Rouge sont les grandissimes favoris pour la montée et marchent actuellement sur l'eau. L'année 2023 est-elle celle du retour au plus haut niveau du rugby français.

Baget, Laclayat, Capuozzo... Du Pro D2 en sélection

Depuis cette année, il n'est plus choquant de voir des joueurs de Pro D2 être en sélection nationale ! Si les internationaux Roumains, Espagnols, Portugais, Géorgiens ou encore Namibiens étaient déjà en nombre dans l'antichambre de l'élite, on peut maintenant y retrouver des internationaux français et italiens. Avant de filer en Top 14, Ange Capuozzo, Matis Perchaud et Rémy Baget ont d'abord goûté à la sélection. Le premier a explosé avec les Italiens, notamment lors du Tournoi des 6 Nations.

Ohhh la FEINTE magnifique de Thomas Laclayat !!! ?

Et quelle course de 50m du pilier d' @OyonnaxRugby qui finit sa course dans l'en-but ! ?#ABOYO #DemiesPROD2 pic.twitter.com/eVgYujdH0N

— CANAL+ Rugby (@CanalplusRugby) May 29, 2022

Les deux autres ont simplement été présents dans le groupe bleu en fin de saison. Il en était de même pour un autre pensionnaire de Pro D2, aujourd'hui co-meilleur marqueur du championnat : Thomas Laclayat. L'Oyonnaxien a signé au Racing 92 pour la saison prochaine mais fait une dernière pige avec le club de l'Ain pour l'aider à intégrer le Top 14. La Pro D2, fournisseur de talents.