Icon Sport

Mont-de-Marsan remporte sa première victoire à l’extérieur sur la pelouse de Biarritz

Mont-de-Marsan remporte sa première victoire à l’extérieur sur la pelouse de Biarritz

Le 09/09/2022 à 20:47Mis à jour Le 09/09/2022 à 23:13

PRO D2 - Après s’être incliné de peu la semaine passée sur la pelouse de Béziers, Mont-de-Marsan a marqué les esprits en l’emportant ce soir à Biarritz 27-29 (bonus défensif). L’occasion de rappeler à tous que le Stade Montois n’a pas d’autre objectif que la montée en Top 14. Pour Biarritz, c’est en revanche une première défaite à domicile cette saison face à un cador du championnat.

Malgré une équipe nettement remaniée par rapport à la semaine passée, Mont-de-Marsan a une fois encore démontré qu’il ne perdait que rarement deux fois de suite. Y compris lors d’un enchaînement de matchs à l’extérieur, comme ce fut le cas ces deux dernières semaines. L’occasion aussi de réussir un gros coup sur la pelouse d’un rival pour l’accession en Top 14 et de se relancer après un printemps dernier douloureux. Dans ce match fou, les Montois on terminé la rencontre à 11 et concédé in-extremis le bonus défensif aux Basques.

Et dans ce derby basquo-landais, la tension était palpable en début de rencontre avec plusieurs en avants et des petites fautes, qui permettaient à Laousse-Azpiazu et aux Montois de prendre le score par une première pénalité (0-3, 13e minute). Des Montois qui s’installaient peu à peu dans le camp du BO et sur une pénalité rapidement jouée par Even, inscrivaient le premier essai. C’est Naituvi qui profitait d’un judicieux petit coup de pied à suivre de Du Plessis (0-10, 16e minute). Les Biarrots avaient quant à eux bien du mal à entrer pleinement dans leur partie et ne parvenaient pas vraiment inquiéter leur adversaire du soir. Pire encore, après un premier carton jaune de Millar pour une faute en mêlée, les locaux encaissaient un second essai, pris dans leurs dos par un nouveau jeu au pied de Doan cette fois, mais toujours magnifié par Naituvi, auteur d’un doublé (3-20, 33e minute). Sur cette même action, un placage à retardement sur Laousse-Azpiazu, au début de l’action, de Charlie Francoz, offrait même un double avantage numérique aux hommes de Patrick Milhet.

Momentanément démobilisé, le BO aurait même pu encaisser un troisième essai dans la foulée sur une remontée de balle fulgurante de plus de 80 mètres, mais entachée d’un petit en-avant de transmission. Mais tout changeait à la sirène, avec un carton jaune pour Curtis, et un essai biarrot de Barry en supériorité numérique cette fois, suite aux retours des deux avants Biarrots. Le BO n’était pas complètement KO à la pause, avec finalement un retard de 10 points (10-20).

Une révolte basque inutile face aux échecs au pied de Brett Herron

Remontés à bloc, les Biarrots revenaient plus tôt sur la pelouse, dans le but de démarrer fort le second acte, forts de leur avantage numérique de la fin de première période. Avec efficacité, puisque Barry inscrivait à son tour un doublé, suite à un bon groupé-pénétrant et un renversement de jeu sur l’aile opposée par la botte de Herron (15-20, 45e minute). Le suspens était alors totalement relancé, avec un nouvel essai de Barnabé Couilloud, au départ et à la conclusion d’une action limpide. A la lutte avec Naituvi, Barry passait bien proche du triplé, mais c’est finalement le demi de mêlée remplaçant, qui remettait complètement son équipe dans le coup (20-23, 58e minute). Et pourtant, avec 10 points laissés en route par leur buteur Herron, les Biarrots ne parvenaient pas à reprendre l’avantage au tableau d’affichage, mais continuaient de s’appuyer sur une mêlée redevenue conquérante.

Dans une fin de rencontre totalement débridée, Mont-de-Marsan se montrait plus malin, et obtenait deux nouvelles pénalités, pour reprendre 9 points d’avance (20-29, 73e minute). Malgré quatre cartons jaunes dans les ultimes minutes et un essai de pénalité, le Stade Montois a résisté jusqu’au bout, pour remporter un match fou à défaut d’être maîtrisé, sur le score de 27-29. Grâce à cette très belle première victoire à l’extérieur, Mont-de-Marsan tape immédiatement du poing sur la table. Les Landais se replacent donc dans le haut du classement (3e avec 10 points), avant de recevoir Oyonnax vendredi prochain à 21h, pour le choc de la 4e journée. Du côté des Biarrots, c’est déjà une première défaite à domicile cette saison, qui va demander une réaction immédiate malgré une belle réaction et un bonus défensif. Il faudra monter en puissance du côté de Nevers, où les Basques (14e avec 5 points) effectueront un périlleux déplacement jeudi prochain sur le coup de 21h.

Contenus sponsorisés