Icon Sport

Le gros coup de Colomiers à Nevers

Le gros coup de Colomiers à Nevers

Le 25/02/2021 à 22:52Mis à jour Le 25/02/2021 à 23:21

Ce match d'ouverture de la 21ème journée de PRO D2 était très tendu entre deux concurrents aux barrages. Devant à la mi-temps (9-14), Colomiers a su contenir Nevers jusqu'au bout pour s'adjuger un deuxième succès consécutif à l'extérieur (15-23). Un gros résultat comptable car les Columérins rejoignent provisoirement Oyonnax à la quatrième place

C'était quasiment un huitième de finale ce jeudi soir pour lancer ce gros week-end de Pro D2. Après sa défaite contre Grenoble et malgré le match nul arraché à Vannes, Nevers ne pouvait pas flancher une nouvelle fois à la maison. Surtout que Colomiers n'était qu'à un point devant au classement alors autant vous dire que tous les ingrédients étaient au rendez-vous pour un gros combat. On n'a pas été déçu. C'est d'ailleurs l'USON qui a pris les devants d'entrée avec une grosse pression dans les 22m adverses. Coupable d'un jeu déloyal au sol, Elliot écopait d'un carton jaune (4e) et Cazenave ouvrait le score sur pénalité.

Le premier quart d'heure était un vrai duel de buteur (6-6) jusqu'à une première mèche allumée par Palisson en bordure de ligne avec la conclusion de Vici en coin (20e). Mais l'ailier concédait la touche avant d'aplatir. Lancer que Nevers cafouillait et la deuxième était la bonne pour le joueur columérin qui aplatissait le premier essai de la rencontre après un bon travail de Lescure en sortie de mêlée (22e, 6-11). Dix minutes plus tard, c'est Kylian Jaminet qui allait dans l'en-but haut-garonnais après un joli 1-2 en bout de ligne avec Zebango. Mais la dernière passe était en-avant et l'essai était refusé (33e). Après une nouvelle pénalité dans chaque camp et cinq dernières minutes très houleuses, il était temps de regagner les vestiaires pour la mi-temps (9-14).

Les Columérins solides sur les bases

Le deuxième acte était tout aussi tendu que le premier et ce sont encore les buteurs qui se sont répondus. Toujours autant en réussite au pied malgré son retour de blessure, Joris Cazenave ramenait même l'USON à deux points à l'heure de jeu (15-17). Mais le coaching a eu son effet dans cette fin de match très stratégique et Nevers n'a pas été épargné par les blessures avec les sorties de Paris (commotion), Jaminet (blessure sérieuse au genou) et Plataret (commotion). Si Raisuqe tenait sa place en troisième ligne avec deux grattages à son actif, c'est le banc columérin qui a surtout pesé dans le money time avec les bonnes entrées de Granouillet, Macovei, Poet et Girard. De retour de blessure également, l'arrière enquillait les deux dernières pénalités pour assurer huit longueurs d'avance aux siens à cinq minutes du coup de sifflet final (15-23).

Porté par une défense infranchissable et une mêlée conquérante (trois pénalités récupérées dont deux après la 70e), Colomiers a tenu jusqu'au bout. Si ce n'est l'entame indisciplinée et la prise de judo de Vici sur Cazenave dans les arrêts de jeu avec le carton rouge logique pour l'ailier fidjien, la copie était parfaite pour les Haut-Garonnais. Le demi de mêlée, encore un peu groggy, manquait la pénalité lointaine. Nevers s'incline donc encore face à un gros du top 8, pour la deuxième fois de suite à domicile et ne prend pas le bonus défensif (15-23). Une soirée plutôt cauchemardesque pour les joueurs de Xavier Péméja qui vont se déplacer deux fois (Rouen et Carcassonne) et risquent de voir revenir Grenoble tout près de leur sixième place. En revanche, c'est un très gros coup des joueurs de Julien Sarraute qui signent un troisième succès consécutif, le deuxième à l'extérieur. Un exploit qui était très attendu et qui leur permet de rejoindre provisoirement Oyonnax à la quatrième place. De bon augure avant un autre déplacement crucial dans une semaine du côté du stade des Alpes.

Contenus sponsorisés