Getty Images

Perpignan fait tomber Aguilera

Perpignan fait tomber Aguilera

Le 20/02/2020 à 22:40Mis à jour Le 20/02/2020 à 23:12

Après un déplacement à zéro point du côté de Grenoble, Perpignan s'est repris ce jeudi soir en s'imposant contre Biarritz (18-22) dans l'enceinte d'Aguilera jusqu'ici imprenable.

Sacré bras de fer entre Catalans et Biarrots pour lancer cette 21ème journée de Pro D2. Comme prévu, le jeu au sol et la discipline ont été les métronomes de cette rencontre très âpre. Et si le premier acte a vu les buteurs s'illustrer, le deuxième a laissé la place à trois essais, deux pour Biarritz (Armitage 48e et Peyresblanques 73e) et un pour Pujol (52e) qui aura finalement été décisif.

"Je veux qu'on termine déchiquetés, que demain on soit tous morts". Le discours de Pierre Bernard, l'ouvreur biarrot, été musclé avant ce choc face à l'ancien pensionnaire catalan du Top 14. Et le niveau d'engagement a bien été au rendez-vous. Malheureusement, après avoir fait tomber La Rabine pour la première fois la semaine dernière, grâce notamment à une grosse présence dans le combat et un premier acte très sérieux, les joueurs basques ont cette fois-ci pêché sur les 40 premières minutes. S'il n'y avait que six points d'avance pour l'Usap à la pause (6-12), avec une bonne mêlée mais aussi une bonne gestion du carton jaune pour Steffon Armitage (35e), le BO n'a eu cesse de buter face au premier rideau sang et or.

Même à 14, Perpignan a maîtrisé sa partie

"Il faut qu'on gagne plus à l'extérieur, il nous faut un surplus d'âme, d'engagement, de réalisme, j'espère que ça va être pour ce soir". Patrick Arlettaz, l'entraîneur catalan, attendait beaucoup de ce déplacement après l'écueil en Isère. Et ses joueurs ne l'ont certainement pas déçus. L'Usap s'est révélée très efficace ce jeudi soir avec une belle réussite au pied de Bousquet (6/7, 17 points) et un opportunisme décisif malgré l'indiscipline. Après un premier essai encaissé et un premier carton jaune pour Labouteley suite à plusieurs mauls écroulés (48e), Rodor s'est engouffré dans un trou de souris pour envoyer Pujol en terre promise seulement quatre minutes plus tard. Perpignan a donc toujours gardé l'avantage au score à partir de la 15ème minute de jeu. Sa grosse activité défensive a également permis de contrer les longues séquences basques à l'image d'Adrea Cocagi qui s'est encore érigé comme un mur infranchissable. Une envie de combattre qui a aussi provoqué le carton pour Allan Brazo (70e) même si à 14, l'Usap a su gérer le money time en volant notamment la dernière touche biarrote.

Les Catalans se retrouvent donc à l'extérieur avec un quatrième succès loin d'Aimé-Giral cette saison (18-22). Une victoire importante face à un outsider au Top 4 et qui permet à Perpignan de provisoirement rejoindre Colomiers en tête du Pro D2. En revanche, Biarritz n'a pas confirmé son succès à Vannes et a mis fin à une série de dix victoires consécutives à Aguilera. Un premier revers à domicile cette saison qui ne fera pas sortir le BO des places de barragistes, notamment grâce au bonus défensif, même s'il sera difficile à rattraper la semaine prochaine avec un périlleux déplacement à Grenoble.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés