Icon Sport

Saga Mont-de-Marsan - Quatre Bleuets veulent faire leurs classes

Saga Mont-de-Marsan - Quatre Bleuets veulent faire leurs classes

Le 29/07/2020 à 15:43Mis à jour Le 29/07/2020 à 15:53

PRO D2 - Quatre jeunes joueurs français voudraient gagner en temps de jeu cette saion avec le Stade montois. Voici l'effectif du club.

Arrières : Il y aura deux spécialistes postulants. Le premier s’appelle Yoann Laousse-Azpiazu, bientôt 30 ans. Landais de Parentis-en-Born, passé par Dax. Il est au club depuis 2015 avec un statut d’international à VII. Le second s’appelle Alexandre de Nardi, champion du monde des moins de 20 ans en 2019. Après une sérieuse blessure à une épaule en début de saison dernière, il semble prêt à faire la différence.

Ailiers : Le Stade montois pourra compter sur les exploits du Fidjien Wame Naituvi qui peut aussi jouer à l’arrière. Dix-sept titularisations et 9 essais au compteur dont un exploit magnifique face à Rouen. Le Tahitien Teiva Jacquelain a aussi montré ce qu’il savait faire l’an passé, fort de ses qualités de septiste international. Julien Cabannes fera figure de patriarche avec ses 204 matchs sous le maillot jaune et noir et ses débuts professionnels en 2007. Pur produit local, Julien Lestremau viendra titiller tout ce monde.

Centres : Il y aura une belle concurrence à ce poste qui a connu du mouvement. Évidemment, Vereniki Goneva est un grand nom avec ses 57 sélections pour les Fidji et son passage à Leicester, entre autres. Il ne sera pas le seul Fidjien puisque Nacani Wakaya est toujours là (cinquième saison au club). Il y aura aussi Josaia Vakacegu mais qui n’a quasiment pas joué la saison passée sur blessure. Jens Torfs, international belge, est également une valeur sûre. Simon Desaubiès, venu de Bordeaux-Bègles aura une belle carte à jouer. Ses sélections chez les jeunes et un titre mondial en 2019 avec les Bleuets prouvent sa qualité (lire ci-dessous).

Ouvreurs : Rémi Talès a donc arrêté sa carrière. Le club attend beaucoup de Mathieu Smaili, prêté par Toulon. Il est champion du monde des moins de 20 ans en 2019 et compte déjà dix matchs de Top 14, dont quatre comme titulaire. Il sera en concurrence avec Clément Gelin, arrivé l’an passé de Grenoble, et Tom Chauvet, produit du centre de formation mais encore très jeune.

France U20 - Mathieu Smaili

France U20 - Mathieu SmailiIcon Sport

Demi de mêlée : Emmanuel Saubusse est arrivé. Homme d’expérience (30 ans), il est capable d’assumer les tirs au but. Il avait déjà joué au club entre 2014 et 2016 et était à Bayonne depuis quatre ans. Il affiche quand même 55 matchs de Top 14 au compteur. Le club pourra compter sur Léo Coly, Landais de Biscarrosse, champion du monde avec les Bleuets lui aussi et talent émergent. Mais Christophe Loustalot sera aussi de la partie bien sûr avec ses quatorze titularisations de l’an passé et son profil de buteur. C’est peut-être le poste le plus ouvert.

Numéros 8 : L’international gallois Dan Baker sera sans doute le numéro un au poste. Il a porté trois fois le maillot de sa sélection en 2013 et en 2015. Il devrait amener un certain pouvoir de perforation à sa nouvelle équipe. Derrière lui se tiendra prêt Maxime Gouzou, issu du centre de formation.

Troisième ligne aile : Nicolas Garrault est un client solide, dur au mal qui a débuté au Stade français : quatorze fois titulaire la saison dernière, il devrait être encore sollicité. William Wavrin, arrivé de Bourg-en-Bresse comme numéro 8 mais déplacé sur le côté l’an passé, a montré de bonnes mains. Charles Brayer sera juste derrière. On se souvient d’une partie impeccable en touche et dans les déplacements contre Béziers. Après la retraite de Julien Tastet, Yann Brethous est devenu le "monument" historique du club. Il y est arrivé en 2003 et a joué son premier match en première en 2008. Il est un vrai "besogneux", hyperactif dans les regroupements et très efficace en défense.

Nicolas Garrault

Nicolas GarraultIcon Sport

Deuxième ligne : L’Italo-Argentin Leandro Cedaro, 32 ans, sera fidèle au poste. Sa dernière saison fut qualité. Il compte une sélection pour la Nazionale en 2013 et 68 matchs de Top 14 avec La Rochelle et Agen. Il sera sans doute souvent titulaire aux côtés de Baptiste Hézard, venu d’Aurillac à l’intersaison, fort de ses cent matchs de Pro D2. Révélation l’an passé quand on fit appel à lui, Romain Durand disputera sa troisième saison dans les Landes, tout comme le "bulldozer" Maselino Paulino. L’international samoan de 32 ans se remet d’une blessure. On pourra compter aussi sur Thibaud Rey, 28 ans, joueur expérimenté arrivé en 2015 de Grenoble.

Piliers : A droite, Victor Laval est un taulier : vingt feuilles de matchs l’an passé (sur vingt-trois possibles) et quinze titularisations. Il n’est qu’à trois matchs du cap des cent apparitions en Pro D2 plus quatre en Top 14 quand il était à Brive. Théo Castinel sera aussi un solide candidat, lui qui n’a connu que le Stade montois au plus haut niveau après être passé par Clermont dans les catégories de jeunes. On observera ce que peut donner le jeune Alexandre Lalanne aux mensurations impressionnantes, prêté par Bayonne. Le Géorgien Lasha Macharashvili aura aussi son mot à dire (on l’a vu à six reprises la saison passée). À gauche, l’Argentin Carlos Muzzio va sur ses 36 ans. Il est dans les Landes depuis 2014 et a prouvé toute sa solidité (neuf titularisations l’an passé). Jean-Luc Innocente sera aussi un client sérieux même s’il a découvert le rugby sur le tard lors d’une journée de détection au Stade toulousain à 17 ans (il est un ex-judoka de bon niveau). Arrivé de Rouen l’été passé, il a su tirer son épingle chez les Jaune et Noir (huit titularisations). Thomas Bultel essaiera de gagner plus de temps de jeu que l’an passé (quatre titularisations, mais onze entrées en jeu). Le Géorgien Gela Murusidze, encore espoir, sera en embuscade. On dit beaucoup de bien de lui.

Talonneurs : Christophe David sera sans doute le premier choix. À 29 ans, il est au sommet de ses possibilités. Formé à l’Usap, il est arrivé à Mont-de-Marsan en 2016. Romain Laterrade, issu du centre de formation, sera là pour aiguillonner son aîné. Un nouveau venu sera de la partie, Hugo Alamartine (21 ans), venu des espoirs de Clermont et formé à Montluçon en Fédérale 1, typiquement le genre de joueur qui peut éclater en Pro D2.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés