Icon Sport

Oyonnax reprend les rênes du championnat, Montauban se donne de l'air, Bayonne enfonce Colomiers...

Oyonnax reprend les rênes du championnat, Montauban se donne de l'air, Bayonne enfonce Colomiers...
Par Rugbyrama

Le 22/03/2019 à 22:11Mis à jour Le 23/03/2019 à 12:57

PRO D2 - Pour cette soirée du vendredi 22 mars 2019, comptant pour la 25ème journée, Oyonnax reprend sa place de leader après avoir battu Massy, Montauban gagne 5 points précieux dans la course au maintien, Bayonne enfonce Colomiers.

Aurillac - Provence : 36 - 10

Sur sa pelouse de Jean Alric, Aurillac se devait de l'emporter pour se donner un petit peu plus d'air sur la zone de relégation et entrevoir plus sereinement la fin de saison. En face Provence Rugby, après deux revers consécutifs comptait sur un succès pour garder un espoir de Top 6. D'entrée, les débats étaient équilibrés. Les buteurs Joris Segonds (Aurillac) et Florent Massip (Provence Rugby) débloquaient le tableau d'affichage en convertissant une pénalité chacun (3-3, 14). Derrière, après une séquence à 14 à la suite d'un carton jaune pour Thomas Salles, Aurillac revenu à 15 a pris l'ascendant. En conclusion d'un mouvement collectif bien huilé, Bastien Colliat a inscrit le premier essai de la soirée, transformé par Joris Segonds (10-3). Mais, Provence Rugby n'a pas tardé à réagir par son talonneur, Dautu Tuapati, essai transformé par Florent Masip (10-10, 26).

Vidéo - Aurillac assure face à Provence

02:36

Mais en fin de premier acte, Aurillac a repris le score à son avantage grâce à deux pénalités de Joris Segonds. Aurillac a basculé en tête à la pause (16-10). Au retour des vestiaires Joris Segonds a une nouvelle fois trouvé la cible au pied (19-10, 42). Dès lors les Provençaux ont pris l'ascendant dans le jeu, mais ont manqué de justesse pour convertir au tableau d'affichage. Aurillac a lui su être bien plus pragmatique. En conclusion d'un bon mouvement, Thomas Salles a lancé idéalement Rhema Sagote qui ne s'est pas fait prier pour aplatir, Segonds a transformé (26-10). Derrière, Joris Segonds a su trouver la cible sur une nouvelle pénalité (29-10, 60). En fin de rencontre, Provence Rugby a eu la possession, mais n'a jamais trouvé la faille dans une défense Aurillacoise solide lors de cette rencontre. Réaliste, Aurillac s'est offert le luxe d'un troisième essai, grâce à Giorgi Tsutskiridze, transformé par Joris Segonds (36-10, 75). Les Cantaliens ont eu une ultime cartouche pour bonifier leur succès, en vain.

Carcassonne - Mont de Marsan : 11 - 9

Match assez brouillon entre Carcassonne et Mont-de-Marsan. Festival d’en-avants, de touches non-trouvées sur pénalités et d’indiscipline dans cette partie. Longtemps, le scénario se résumé à du combat entre ces deux équipes et à une domination des défenses. Sans grande envolée, les Audois mènent le jeu par la botte de Bosch.

Vidéo - Carcassonne s'impose de peu face à Mont de Marsan

02:36

Les Carcassonnais réussissent à inscrire le seul essai du match suite à une progression des avants, conclue par Sauveterre. Les Montois ont beau répliquer par les pénalités longue distance de Laousse-Azpiazu et Shingler, les visiteurs ne sont pas plus propres pour réussir à renverser le score. Les Audois s’imposent 11-9 et les Landais se content d’un bonus défensif.

Montauban - Soyaux-Angoulême : 31 - 10

Les chants entonnés à Sapiac, en fin de match, en disent long sur le soulagement de toute une cuvette. Montauban a sans doute fait un pas décisif vers le maintien en PRO D2 ce soir. Après une entame solide de Charentais toujours en course pour la qualification en phases finales, l’USM a plié ce match en l’espace…de 10 minutes ! Entre la 18e et la 27e minute, Soyaux-Angoulême s’est totalement liquéfié. Silago (18e), Salles (21e) et Van Der Westhuizen (27e) en ont profité pour prendre une sérieuse option sur le bonus offensif, avant même la demi-heure de jeu.

Vidéo - Montauban respire face à Soyaux-Angoulême

02:35

Largement supérieurs dans tous les secteurs de jeu, Montauban a même donné l’impression de pouvoir en passer 50 à son adversaire quand, dès le retour des vestiaires, Chaput a converti un ballon de récupération en essai (43e) suite à une touche perdue par le SA XV. Des munitions en touche, les Charentais en ont d’ailleurs vendangé quatre, dans cette rencontre. Notamment près de la ligne d’en-but adverse. Des scories qui ont empêché les Violets, après un essai de 80m en contre signé Lafitte (48e), de priver les Sapiacains des cinq points de la victoire.

Malgré un sursaut d’orgueil après l’heure de jeu, Soyaux-Angoulême repart sans rien de son déplacement et devra impérativement battre Béziers, vendredi prochain, pour continuer de rêver à un finish dans les TOP 6. Quant à Montauban, le plus dur semble fait désormais, en bas de tableau. L’USM reprend des distances confortables avec la zone rouge.

Oyonnax - Massy : 45 - 10

Oyonnax s'est fait plaisir ! Dans ce choc des extrêmes de la 20e journée de Pro D2, le leader du championnat n'a fait qu'une bouchée de la lanterne rouge massicoise. Sérieux et appliqués, les Oyomen se sont aisément imposés en inscrivant sept essais. Après avoir assuré le bonus offensif en première période, grâce à quatre réalisations de Matt Hopper (3e, 39e), Jérémy Gondrand (22e) et Dug Codjo (30e), l'USO est resté impliqué jusqu'au coup de sifflet final malgré un deuxième acte moins rythmé.

Vidéo - Oyonnax reprend sa place de leader

02:57

Quentin MacDonald (56e), Anthony Fuertes (77e) et Aurélien Callandret (80e) sur la sirène ont participé au festival offensif de leur équipe. Ilya Kaikatsishvili (73e) a lui sauvé l'honneur de Massy en fin de match. Grâce à ce neuvième succès bonifié de la saison à domicile, Oyonnax conserve son fauteuil de leader. De son côté, le RCME n'est plus qu'à quelques unités d'être mathématiquement condamné à la Fédérale 1.

Vannes - Bourg-en-Bresse : 28 - 11

Les Bretons ont mis une mi-temps à dompter Bourg-en-Bresse. Bousculé sur sa pelouse, le RCV, tournait devant à la pause 7-6, mais c'était presque par miracle. sans complexe, les Bressans ont largement dominé l'entame de rencontre sans pour autant parvenir à concrétiser au score. La punition est intervenue avec un essai de Burgaud (26e).

Vidéo - Vannes y croit encore

02:54

Les Bretons sont revenus avec un tout autre visage au retour des vestiaires. Et cela s'est concrétisé suite au renvoi avec un ballon récupéré et dans la continuité un essai de Fartass (41e 12-6). La suite, ce sont deux nouvelles réalisations signées par Lagioiosa (57e) et Popelin (65e). Bourg a réagi en fin de rencontre avec un essai de Labouyrie suite à un ballon porté (76e). Les Bressans auraient pu priver le RCV du bonus offensif en fin de match, alors que les Bretons étaient en double infériorité numérique. En vain Vannes s'impose (28-11) et prend cinq points.

Bayonne - Colomiers : 29 -12

Une victoire mais peu de satisfaction pour Bayonne. Les Basques espéraient en effet mieux que quatre points face à l’avant-dernier du Pro D2 et ils s’étaient ouvert un boulevard vers le bonus offensif grâce à trois essais marqués dans les vingt premières minutes dont deux pour l’ailier Arthur Duhau (2e, 19e ).

La suite ? Une longue succession de fautes de main et d’approximations en conquête, notamment en touche. Alors que Colomiers a inscrit deux essais après la pause, de pénalité (49e) et par Youssef Saaidia (70e), l’Aviron s’est bien réveillé dans les cinq dernières minutes mais trop tard. Il laisse en route un point qui vaudra peut-être cher à l’heure des comptes dans quelques semaines.

Plus d'infos à suivre ...

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0