Icon Sport

Match Amical - Montauban battu d'un rien

Montauban battu d'un rien
Par Rugbyrama

Le 12/08/2018 à 18:02Mis à jour Le 13/08/2018 à 08:27

MATCH AMICAL - Dans un match où chaque équipe a eu sa mi-temps, Montauban échoue à un point du prestigieux Leinster. La revue d'effectif et la prestation d'ensemble ont été globalement rassurantes.

Qu'on se le dise, il s'en est fallu de (très) peu pour que Montauban n'accroche à son tableau de chasse le champion d'Europe en titre. Le Leinster, certes privé de ses principales têtes d'affiche (Healy, Sexton, Furlong …) a été bousculé par les Montalbanais, au point d'être mené 10 à 6 à la pause, après que l'ailier Pierre Klur a inscrit le premier essai du match sur une inspiration géniale de son ouvreur Jérôme Bosviel.

Test Match - Pierre Klur (Montauban) marquant un essai contre le Leinster

Test Match - Pierre Klur (Montauban) marquant un essai contre le LeinsterIcon Sport

Plus tranchants, mieux organisés, plus précis durant quarante minutes, les hommes du duo LafondDubois ont mis sous l'éteignoir toutes les velléités offensives des Irlandais. Il faut bien dire que les Français avaient l'avantage d'une préparation plus aboutie, les champions d'Europe ne reprenant leur championnat domestique que le 31 août. Cela fut flagrant en première période, lorsque quelques attaques des Leinstermen furent avortées par manque de précision technique. Des en-avant ou passes ratées indignes d'une équipe de ce rang vinrent polluer la fluidité du jeu irlandais. Dans le même temps, Montauban produisait un rugby propre et appliqué, tourné vers le jeu et la récitation de ses lancements.

Test Match - Jérôme Bosviel (Montauban) contre le Leinster

Test Match - Jérôme Bosviel (Montauban) contre le LeinsterIcon Sport

Montauban a joué le jeu en se livrant à un vrai match amical de préparation, ce qui fut moins le cas des Irlandais pour qui cette notion de rencontre sans enjeu a du mal à exister. Les hommes de Leo Cullen voulaient gagner et tentèrent systématiquement de convertir les fautes montalbanaises en points, tandis que Montauban avait décidé de ne pas prendre les pénalités et de chercher à gagner par le jeu. Mission accomplie en première période. Cela s'est un peu gâté par la suite, avec les entrées en jeu des remplaçants irlandais qui faisait grimper d'un cran le niveau global de leur équipe.

Montauban se rassure

Tout d'un coup, le Leinster accélérait sous l'impulsion du jeune demi de mêlée Gibson-Park qui abreuvait ses coéquipiers de ballons dans un tempo parfait. Le Leinster profitait de cette période de domination pour inscrire deux essais coup sur coup (O'Loughlin 53e : et Tracy 58e) et prendre la tête (10-18). On pensait alors que Montauban allait craquer face à la vitesse et à la précision retrouvées des Irlandais mais il n'en fut rien. À l'instar de son adversaire, les Montalbanais durcissaient le jeu, se faisaient plus ardent en défense et parvenaient même à inscrire le dernier essai du match, à la 80e minute, sur un maître ballon-porté, par le jeune talonneur Cyril Guilpin.

Après une ultime transformation de Jérôme Bosviel, les tarn-et-garonnais s'inclinaient avec les honneurs (17-18). Un match rassurant à une semaine du coup d'envoi du championnat même s'il reste à savoir si l'USM pourra aligner vendredi soir ses neuf joueurs dont les contrats n'ont pas été homologués par la DNACG. Face au Leinster, tous voyaient leurs noms couchés sur la feuille de match, exception faite de Robert Lilomaiava. Espérons pour Montauban que cela puisse être aussi le cas face à Carcassonne.

Par David Bourniquel

Contenus sponsorisés
0
0