Midi Olympique

Pro D2 - Vannes : progression et ambitions

Vannes : progression et ambitions
Par Rugbyrama

Le 16/07/2018 à 10:07Mis à jour Le 17/07/2018 à 09:07

Après avoir terminé 10e au classement la saison dernière, Vannes poursuit son ascension. Entre recrutements et retour aux sources, le club jongle habilement avec les éléments et continue de progresser. Si le maintien est l’objectif affiché, le RCV peut toujours créer la surprise.

Spitzer, un seul mot d’ordre : cohésion

Il fait pratiquement partie des meubles, en poste depuis 2005, Jean-Noël Spitzer, entraîneur au RC Vannes, sera une fois de plus à la barre. À son arrivée, le club évoluait alors en Fédérale 2, depuis il gravit les échelons et s’est installé dans le championnat professionnel de Pro D2. Une réussite qui incombe en partie à l’ancien troisième ligne. Perfectionniste et fédérateur, Jean-Noël Spitzer œuvre toujours à la stabilité de son collectif. À quelques semaines de la reprise, l’heure est au rassemblement, autour d’une partie de pêche ou d’un repas en famille, pour Spitzer l’objectif reste le même, éveiller les sens et surtout l’esprit de compétition.

Un capitanat entre expérience et ancienneté

Du côté du club breton, le brassard de capitaine est une qui change souvent de mains. Alors quand il s’agit de savoir qui prendra la tête du collectif plusieurs joueurs font office de sérieux candidats. Tout d’abord Manoa Vosawai, le plus italien des Fidjiens, a déjà expérimenté le rôle de capitaine la saison passée, sur 21 matches joués il fut capitaine à 14 reprises. Et comment ne pas invoquer le demi de mêlée Clément Payen, lui qui a tout connu depuis son arrivée en 2010 et fut le capitaine de la montée en Pro D2. Un "problème de riche" donc pour le RC Vannes qui débutera sa troisième saison dans le championnat.

Du sang neuf

Le recrutement du RC Vannes semble s’être déroulé sous les meilleurs auspices. Entre les prêts et les arrivées des clubs de Top 14 comme le LOU avec Yann Caillat, le Stade Français avec Faraj Fartass ou Branden Holder d’Agen, l’effectif s’est considérablement renforcé. Mais les projecteurs sont braqués sur LA nouvelle recrue bretonne, Albert Vulivuli l’international fidjien du Racing 92. Polyvalent, et expérimenté il sera un atout de poids dans la course au maintien. Il y aura donc plusieurs stars dans les rangs de Vannes à l’image de Kevin Bly, et de l’ancien Racingman, une belle promesse pour la saison à venir.

Albert VuliVuli - Racing 92

Albert VuliVuli - Racing 92Icon Sport

Vannes : premier club breton au niveau professionnel

En 2006 le club débarquait en Fédérale 1, 9 ans plus tard le staff ambitionnait déjà de monter en Pro D2. C’est après s’être imposé contre Massy que Vannes pousse les portes du rugby pro, pour la première fois depuis l’avènement du rugby professionnel un club de Bretagne accède au haut niveau. Pour sa première saison chez les pros le club termine à la 11eplace, et cette année il a donc gagné une place au classement. Si chez les amateurs, Vannes a déjà goûté aux phases finales, dans le monde de l’ovalie professionnelle le chemin est encore long.

Objectif lune

Une équipe starifiée et un staff expérimenté, cette saison le RC Vannes pourra prétendre à d’autres objectifs que celui du maintien. Pour poursuivre dans sa dynamique il lui faudra gagner une place supplémentaire au classement. Cette saison sera également l’occasion de se mesurer à de plus gros poissons comme Oyonnax ou Brive, les relégués de Top 14.

Contenus sponsorisés
0
0