Icon Sport

Match Amical - Les champions d'europe en rodage

Les champions d'Europe en rodage
Par Rugbyrama

Le 11/08/2018 à 16:53Mis à jour Le 12/08/2018 à 09:33

MATCH AMICAL - Grâce à son pragmatisme légendaire, le Leinster s'est défait de Montauban d'un petit point (17-18) et repart du Tarn-et-Garonne avec certaines certitudes mais beaucoup de travail. Car la machine a besoin d'être dépoussiérée.

Les champions d'Europe en rodage

Grâce à son pragmatisme légendaire, le Leinster s'est défait de Montauban d'un petit point (17-18) et repart du Tarn-et-Garonne avec certaines certitudes mais beaucoup de travail. Car la machine a besoin d'être dépoussiérée.

Il y a deux mois, les Irlandais soulevaient un nouveau trophée et confirmaient leur statut de meilleure nation d'Europe. Le grand chelem pour la sélection nationale, le doublé Ligue Celte – Champions Cup pour le Leinster. Autant dire que les Montalbanais recevaient vendredi soir un invité de prestige. Les supporters étaient d'ailleurs nombreux à Sapiac pour un match amical. L'équipe alignée par Jeff Dubois se rapprochait du XV type, alors que les Leinstermen ont entamé leur préparation il y a six semaines seulement et s'apprêtent à jouer leur première rencontre de la saison sans leurs internationaux, soit la grande majorité des titulaires.

Test Match - Jérôme Bosviel (Montauban) contre le Leinster

Test Match - Jérôme Bosviel (Montauban) contre le LeinsterIcon Sport

Et rapidement après le coup d'envoi, ce décalage de condition physique se manifeste par une grosse entame des locaux. Le premier essai montalbanais sur un maul bien construit à la suite d'une touche reflète le manque cruel de fermeté dans le combat côté bleu. La défense est en place mais l'intensité physique n'y est pas. « Nous devons vraiment mieux débuter nos rencontres, reconnaît Ed Byrne, le pilier du Leinster. Nous avons surtout pêché physiquement et mal réalisé nos combinaisons. »

La formation de Leo Cullen est appliquée dans ses choix – ne pas jouer à la main dans ses 22, taper les pénalités possibles – et Noel Reid réussit ses deux tentatives. Mais elle est trahie par de nombreuses imprécisions techniques.

Un tout autre match en seconde période

Cependant le match, au rythme saccadé, va peu à peu basculer en faveur des visiteurs qui mettent beaucoup plus d'intensité. Et surtout, les changements opérés à la mi-temps ont un effet immédiat sur la physionomie de la rencontre. L'entrée de Jamison Gibson-Park à la mêlée dynamise fortement les attaques irlandaises. Les ballons sont éjectés à toute allure et la défense montalbanaise est aux abois. Le demi de mêlée néo-zélandais réalise même une très belle passe sautée dans les mains de Rory O'Loughlin qui n'a plus qu'à aplatir. Les offensives bleues sont efficaces et le Leinster glane son premier succès de la saison grâce à sa deuxième mi-temps. "Après la pause nous avons eu un bien meilleur tempo. Nous voulions déplacer la balle plus rapidement et ça a marché ", analyse à la fin du match Ed Byrne.

Test Match - Maxime Debois (Montauban) contre le Leinster

Test Match - Maxime Debois (Montauban) contre le LeinsterIcon Sport

Malgré ses nombreux absents, le Leinster a décidé de jouer sérieusement cet amical et a pu compter sur les quelques têtes d'affiches comme Joe Tomane, pour le sortir du piège montalbanais. Cette courte victoire reste une réussite pour le staff de Leo Cullen, qui a dû faire avec un groupe bien moins préparé que son adversaire et très jeune.

Par Quentin Put

Contenus sponsorisés
0
0